Adopter un chat adulte Bordeaux Gironde

Adopter un chat plutôt qu'un chaton, un comportementaliste vous explique les règles à suivre

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Animal's World
(055) 644-1110
12 rue piliers De Tutelle
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ad Animalerie
(055) 644-6788
35 rue fondaudege
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ad Animalerie
(055) 644-6788
35 rue Fondaudège
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Animalis
(055) 650-9776
avenue Quarante Journaux
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Toutou Services
(055) 647-9920
11 rue Clairière du Chut
Mérignac, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Animalis
(055) 650-9776
 avenue quarante Journaux
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
La Croquetterie
(055) 617-7749
69 avenue pasteur
Pessac, Gironde

Données fournies par:
Animal's World
(055) 644-1110
12 rue Piliers de Tutelle
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Dog Store
(055) 634-8943
3 rue Albert Einstein
Mérignac, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Animalis
(055) 797-1700
2 Zone d'Activités
Bouliac, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Données fournies par:

Adopter un chat adulte

Source : 

7 clés pour une belle complicité

Pour beaucoup d’entre nous, adopter un chat c’est forcément adopter un chaton. On s’imagine que pour bâtir une relation harmonieuse avec cet animal, la tâche sera plus aisée avec un jeune chat. Pas forcément ! Un adulte peut tout à fait bien s’adapter à un nouvel environnement et à de nouveaux humains. Mais pour vivre de beaux moments avec lui, il y a quelques règles à observer.

Règle n°1 : il a son caractère et on le respecte

Tout animal a son caractère. Mais cela ne signifie pas qu’il a forcément un sale caractère ! Or c’est justement ce qui freine, à tort, certaines personnes qui cherchent à adopter un chat et pensent qu’un chaton sera plus facile à éduquer et plus docile qu’un adulte. Pourtant, l’âge n’empêche pas le chat de s’adapter. Encore faut-il lui proposer des conditions de vie adéquates (par exemple, on évitera de faire vivre un chat dans un studio s’il a vécu dehors plusieurs années) et lui laisser le temps de prendre ses marques. On est parfois surpris par la rapidité avec laquelle Minet s’installe, alors qu’il a passé plusieurs mois en refuge !


© Lindsay B.

Quoi qu’il en soit, l’adulte que vous avez adopté (ou adopterez) a vécu un certain nombre d’expériences qui expliquent ses comportements, ses rythmes, ses besoins. Changer de lieu de vie et d’humains est un bouleversement. Il faut donc qu’il se sente rapidement en sécurité. Laissez-le faire connaissance avec ses nouveaux cohabitants et découvrir son nouveau lieu de vie en toute sérénité. Et s’il veut se cacher, ne le forcez pas à sortir de son abri. N’oubliez pas que ce n’est pas en le contraignant que vous établirez un climat de confiance avec lui.

Règle n°2 : on le laisse dormir

Vous voulez que votre chat se sente bien chez vous ? Alors respectez-le. Il a ses phases d’activité et de repos, comme n’importe quel animal, et son équilibre en dépend. Les câlins pourront bien attendre une heure ou deux qu’il se réveille de lui-même !


© Delphine Fuzeau

Règle n°3 : on ne le réprimande pas

Le chat n’a pas la notion du bien et du mal. Le réprimander serait donc malvenu puisque sans logique pour lui. Et cela marquerait le début d’une dégradation de la relation : quoi de plus déstabilisant (et parfois inquiétant) qu’un humain qui, soudainement, crie et court à travers l’appartement ? On peut tout à fait se faire comprendre de son animal sans avoir recours à ces débordements. Mais il faut faire preuve de clarté et de cohérence : un interdit s’applique tous les jours et avec tout le monde. Inutile d’attendre de votre chat qu’il comprenne que le week-end il peut faire la grasse matinée avec vous et pas les autres jours de la semaine !


© Chats Libres de Colomiers (31)

Règle n°4 : on lui consacre du temps

Un chat en appartement peut très vite tourner en rond. Et gare, dans ce cas, à l’apparition de comportements dérangeants. Dans l’idéal, il ne faudrait pas que le chat reste seul plusieurs heures de suite. Mais chacun a ses obligations et on ne peut pas veiller Minet 24h/24 ! Il va donc falloir compenser votre absence pour qu’il accepte sans difficultés la solitude. Et ne vous privez pas de jouer avec lui en rentrant du travail (plumeau, canne à pêche, balle … mais pas les mains !). Cela lui fera le plus grand bien et ça ne pourra pas vous faire de mal.


© Chatterie de Montcourt

Règle n°5 : on fait quelques aménagements

Un chat vit dans les trois dimensions de l’espace. Offrez-lui donc la possibilité d’escalader et de se percher. Si vous ne voulez pas voir vos bibelots réduits en miettes parce que Mistigri se sera hissé sur vos étagères, mettez à ses dispositions des endroits réservés à l’escalade. Dans le commerce ou sur Internet, de nombreuses boutiques proposent, par exemple, des arbres à chat. Couleurs, textures, hauteur, vous n’aurez que l’embarras du choix. Si malgré toutes les offres proposées vous ne trouvez pas celui qui s’intègrera à votre intérieur, vous pouvez aussi construire un réseau d’étagères pour que votre chat se dégourdisse.

Un chat a également besoin de faire ses griffes :
-pour les aiguiser
-pour se débarrasser des anciennes
-pour s’étirer
-pour déposer ses marques
Si vous voulez éviter qu’il s’attaque à votre mobilier, évaluez ses préférences pour telle ou telle matière. Vous pourrez ainsi lui dénicher un griffoir intéressant ou lui en confectionner un sur mesure.


© Aurélie Verdier

Règle n°6 : on est attentif à ses changements de comportements

Mistigri devient agressif ? Du jour au lendemain il se met à uriner sur votre canapé ? Ne vous méprenez : ses changements de comportement ne sont pas des lubies mais bel et bien la preuve que quelque chose ne va pas. Alors, plutôt que de le punir (rappelez-vous, cela ne sert à rien), faites le examiner par un vétérinaire. Si tout est normal de ce côté-là, alors le problème peut être lié à des frustrations, l’ennui ... Essayez de le comprendre et de l’aider. Et si vous n’y arrivez pas seul, l’avis d’un comportementaliste peut être utile.


© Christelle Mathieu

Règle n°7 : on veille à sa bonne santé

Si vous prenez un chat, quel que soit son âge, vous vous engagez aussi à lui fournir les meilleurs soins. Sachez qu’en cas de problèmes de santé, la facture peut être salée. Êtes-vous sûr de pouvoir l’emmener chez le vétérinaire aussi souvent que nécessaire ? De pouvoir lui acheter des croquettes premium (bien plus chères que celles des grandes surfaces) si sa santé se dégradait ? Il est important d’envisager ces dépenses avant d’accueillir un chat. Car beaucoup sont contraints de se séparer de leur animal quand sa santé se fragilise.

Amandine ROULET
Comportementaliste pour chats
www.chatvamal.fr
Toute reproduction interdite sans autorisation
 

 

Lire d'autres articles sur le site de French Matou