Audi Q7 restylé : pour le principe Bordeaux Gironde

Né en 2006, l'Audi Q7 s'offre une cure de jouvence après seulement trois ans de carrière.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Automobiles Palau
(055) 632-5353
126 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Sarl Inter Vo France
(055) 719-8585
62 Rue Des Pins Francs
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Auto Pro 33
(066) 260-3449
37 rue ayres
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(055) 632-2400
162 Quai De Brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(096) 681-5266
162 quai brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ford Automobiles Palau Concessionnaire
(055) 686-8686
161 avenue Thiers
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 686-8686
161 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Nguetsop Léonard
(055) 688-2317
52 cours yser
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Audi Q7 restylé : pour le principe

Contenu fourni par:

AU menu : une légère touche de mascara mais surtout un peu de verdure sous le capot.

Poids lourd de la catégorie par ses mensurations (5,09 m de long, presque 2,5 t) comme par ses parts de marché, l'Audi Q7 doit faire face à la résurgence du X5 , aujourd'hui accompagné du X6 , et au succès du cousin Porsche Cayenne , auquel il a récemment été contraint d'offrir son V6 3.0 TDI. Rien de tel qu'un petit restylage pour se replacer au centre du jeu, si possible en insistant sur les vertus écologiques du mastodonte aux Anneaux.

Les véritables nouveautés se trouvent sous le capot. Aucun nouveau bloc ne fait son entrée au catalogue, mais les motorisations vedettes subissent un dépoussiérage pour rester dans la course à l'écologie. Le 3.0 TDI 240 ch est notamment épaulé par une nouvelle version "clean diesel" consommant 8,9 l/100 km (soit 0,2 l de moins que la version classique) mais réduisant surtout considérablement les émissions de Nox grâce à un pot catalytique faisant appel à un nouvel additif (AdBlue). Ainsi motorisé, le Q7 répond dès lors aux normes Euro 6 (2014). Le V8 4.2 TDI gagne quelques chevaux (340 contre 326 auparavant) tout en revoyant son appétit à la baisse : 9,9 l/100 km, soit tout de même 1,2 l/100 km de moins. Les blocs essence voient eux aussi leur consommation légèrement optimisée. Enfin, tous les modèles de la gamme héritent d'un système de récupération d'énergie au freinage qui économise en moyenne 5 g CO2/km. Le vertigineux V12 6.0 TDI 500 ch continue de porter l'étendard de la gamme, sans évoluer.

Comme souvent lors d'une pareille opération, les changements esthétiques demeurent anecdotiques. Le traitement de l'énorme calandre single-frame et des boucliers évolue légèrement, les bas de caisse subissent quelques légers coups de burin, tandis que des barrettes de diodes font leur apparition dans les optiques et au dessus des prises d'air pour s'aligner sur le faciès des derniers modèles de la gamme. Dans l'habitacle, la sellerie et certains détails de finition ont été réexaminés par Audi.

Le Q7 restylé devrait faire son apparition sur nos routes à l'automne prochain. La nouvelle grille tarifaire n'est pas encore connue.

Author: Niels de Geyer d'Orth

Lire d'autres articles sur le site de Autonews