Avertisseurs et anti-radars Bordeaux Gironde

La rumeur selon laquelle les panneaux annonçant la présence de radars fixes pourraient bien disparaître a relancé l'intérêt des conducteurs pour les avertisseurs et autres détecteurs de radars. La différence entre les deux est notable, puisque les premiers sont autorisés quand les seconds sont formellement interdits et peuvent vous apporter bien des soucis. La tentation est cependant grande pour...

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Stano Campos
(055) 681-7361
6 rue Labottière
Bordeaux, Gironde
 
Super Freins
(055) 696-2060
102 rue Liberté
Bordeaux, Gironde
 
Carrosserie Automobile Coopérative
(055) 696-3010
53 rue Guillaume Leblanc
Bordeaux, Gironde
 
ARVAL
(055) 785-3500
Imm Turquoise 56 rue Tivoli
Bordeaux, Gironde
 
Carrière Jean-Philippe
(055) 692-5605
37 rue Charles Domercq
Bordeaux, Gironde
 
Autocool
(055) 631-1066
16 rue Ausone
Bordeaux, Gironde
 
Speedy
(055) 649-6413
28 rte Toulouse
Bordeaux, Gironde
 
Renault Garage Wilson Agent
(055) 608-7050
273 bd Prés Wilson
Bordeaux, Gironde
 
Avis
(082) 005-0505
gare SNCF
Bordeaux, Gironde
 
Rent A Car Alaua Franchisé indépendant
(055) 633-6075
204 cours Marne
Bordeaux, Gironde
 

Avertisseurs et anti-radars

Contenu fourni par:

La rumeur selon laquelle les panneaux annonçant la présence de radars fixes pourraient bien disparaître a relancé l'intérêt des conducteurs pour les avertisseurs et autres détecteurs de radars. La différence entre les deux est notable, puisque les premiers sont autorisés quand les seconds sont formellement interdits et peuvent vous apporter bien des soucis. La tentation est cependant grande pour certains de s'affranchir des radars fixes et mobiles jugés liberticides... Voici un petit état des lieux qui vous aidera peut-être à choisir votre camp. UTILES AVERTISSEURSLes avertisseurs de radars sont légaux puisqu'ils utilisent des informations fournies par la Sécurité Routière elle-même, à savoir la carte - régulièrement actualisée - des radars fixes situés sur notre territoire. Grâce aux GPS qu'ils intègrent, ces avertisseurs sont à même de prévenir les conducteurs de l'imminence d'une cabine radar, mais aussi de leur rappeler les vitesses à respecter. Sur certaines sections routières, il n'est en effet pas toujours évident de connaître la limite en vigueur, et quand vous finissez par la découvrir, il y a des chances pour que vous ayez auparavant été flashé ou contrôlé par les forces de l'Ordre...

Certains de ces avertisseurs de radars préviennent également les conducteurs quand ceux-ci entrent dans des zones où des radars mobiles sont souvent installés. Il s'agit là d'une « information participative » - que les appareils se transmettent les uns aux autres via une structure-relais - comme celle que proposent les systèmes V2V et V2I - communication de véhicule à véhicule et de véhicule à infrastructure - qui sont à l'essai chez tous les constructeurs.

Dans la perspective où les pouvoirs publics enlèveraient les panneaux annonçant les radars automatiques, la carte de ces radars déjà enregistrés resterait dans la mémoire des avertisseurs. Les conducteurs en possédant n'auraient donc, dans un premier temps, qu'à redouter un nombre marginal de radars, ceux fraîchement installés - et donc bien moins nombreux que ceux qui sont déjà en fonction - et n'ayant jamais été annoncés par un quelconque panneau. A moins que les pouvoirs publics ne modifient l'emplacement des cabines existantes, ce qui semble peu probable car trop coûteux...A VOS RISQUES ET PERILS

Les détecteurs de radars paraissent, eux, plus tentants puisqu'ils sont censés vous garder des radars automatiques comme des radars mobiles, des pistolets radar comme des jumelles laser. Le seul hic est qu'ils sont rigoureusement proscrits par la loi ! Si vous décidez cependant de braver cet interdit, sachez que vous encourrez, si vous êtes pris, jusqu'à 1 500 euros d'amende, une suspension de permis pouvant aller jusqu'à trois ans et la saisie de votre appareil, voire celle de votre véhicule si le détecteur de radar y est intégré de manière indissociable - dans le bouclier avant par exemple. Bref, demandez-vous si le jeu en vaut la chandelle...

Les vendeurs de tels appareils - il en existe plus d'un sur le net - mettent en avant leur facilité d'utilisation. Avec eux, plus besoin de télécharger les cartes actualisées des radars automatiques, puisque ces anti-radars détectent d'eux-mêmes tous les radars, qu'ils soient fixes ou mobiles, pistolets ou jumelles. Pour ce faire, ils disposent de bandes de fréquences qui captent les signaux radio émis par les radars de la Police nationale et de la Gendarmerie. Certains d'entre eux ne se contentent pas de détecter les jumelles laser et les pistolets radars, mais leur renvoient des signaux brouillés ou fallacieux.INFAILLIBILITE GARANTIE ?

Sachez cependant que les détecteurs de radars ne sont pas la panacée. Le fonctionnement de certains modèles est gêné par les pare-brise athermiques, et leurs distances de détection peuvent varier du simple au double. Quelques-uns ont même parfois des « absences » pendant lesquelles vous pouvez vous faire flasher ! Il est donc difficile de faire le tri entre le bon grain et l'ivraie, les appareils imparfaits voisinant avec les modèles très efficaces. Là encore, à vous de décider si vous avez vraiment besoin de tels systèmes.

Sur un parcours de 1 000 km - comme celui qui vous mènera peut-être sur votre lieu de vacances cet été -, en dépassant de 20 km/h les 130 km/h autorisés sur l'autoroute, vous gagnerez une heure, ce qui est finalement minime, mais vous vous fatiguerez plus, dépenserez nettement plus de carburant et donc d'argent, et courrez beaucoup plus de risques, tout en en faisant courir aux autres. Alors, est-il si nécessaire de conduire vite ?

Author: Jean-Louis GARDEN

Lire d'autres articles sur le site de Autonews