Baby blues, des causes multiples Bordeaux Gironde

La fatigue physique et nerveuse, les hormones...Décryptez les facteurs favorisant la venue d'un baby blues.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Bertin Amélie
(055) 679-2258
12 Rue Ste Catherine
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Lainey Micheline
(055) 691-2507
15 Rue Mirail
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Wasser Marita
(055) 651-7404
5 Rue Colisée
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Trogoff Patricia
(055) 644-2977
30 Allées Orléans
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
HEUZE DOMINIQUE
(055) 624-5748
9 Rue Henri Collignon Caudéran
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Laribi Malika
(055) 651-1624
27 Rue Durieu de Maisonneuve
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
RODIER BARBARA
(055) 681-0383
11 Rue Blanc Dutrouilh
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ecoles Publiques Mixtes
(055) 787-7890
31 Cours Balguerie Stuttenberg
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Lacour Régine
(055) 795-8784
42 Rue Menuts
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Colle Catherine
(055) 651-2210
4 Rue Michel Montaigne
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Baby blues, des causes multiples

Contenu fourni par:

La fatigue physique et nerveuse
Un accouchement est une "épreuve" particulièrement épuisante, surtout si l'on y ajoute les insomnies du dernier trimestre de grossesse et l'inquiétude provoquée par l'arrivée imminente de Bébé… Rien d'étonnant à ce qu'une jeune maman puisse "craquer" après un tel périple et sombrer dans le baby blues !

Le téléphone qui n'arrête pas de sonner et les nombreuses visites n'arrangent évidemment rien... Mais comment faire comprendre à toutes ces personnes enthousiastes que vous avez simplement envie d'un peu de calme ? C'est le rôle du papa de mettre le holà : vous avez avant tout besoin de repos et votre entourage aura bien le temps de faire connaissance avec Pitchoune plus tard !

Les mamans témoignent sur le forum

"Le baby blues est mal vécu parce que l'on culpabilise de pleurer, de craquer alors que l'on vient d'accoucher et que l'on devrait être sur un petit nuage. Cette période est le résultat et la conséquence de 9 mois de grossesse avec toute la tension, la fatigue, les craintes, les questions que l'on se pose […] L'important est d'admettre que c'est une phase normale, ce qui ne veut pas dire qu'il faut la vivre seule sans se faire aider."

August


Baby blues : la faute aux hormones !
Alors qu'il avait progressivement augmenté tout au long de ces neuf mois, votre taux de progestérone chute en l'espace de quelques heures après l'expulsion du placenta.

Face à un tel bouleversement hormonal, votre horloge interne ainsi que vos émotions se trouvent fortement perturbées, ce qui entraîne naturellement des réactions telles que sautes d'humeur, insomnies, etc.

Un nouveau statut
Passer du statut de "femme enceinte" à celui de "jeune maman" n'a rien d'évident ! Tout d'abord, vous avez peut-être le sentiment de perdre vos "privilèges" : alors que durant neuf mois vous étiez le centre du monde, voilà que toutes les attentions se tournent désormais vers le nouveau-né !

Mais surtout, devenir maman implique un certain nombre de nouvelles responsabilités : il est tout à fait normal que vous vous sentiez un peu déroutée face à ce petit être entièrement dépendant de vous.

Enfin, beaucoup de mamans sont déconcertées par le décalage entre le bébé qu'elles avaient imaginé et la réalité.

L'accouchement, une fin en soi ?

Lire d'autres articles sur le site de Infobebes