Bébé joue à la poupée, et alors ? Bordeaux Gironde

Une poupée pour imiter papa et maman... Certains parents témoignent afin de vous apporter leurs avis sur la question !

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Les Calins d'Orme
(055) 669-8005
212 rue Naujac
Bordeaux, Gironde
 
Opali
(055) 787-4230
13 rue Camille Godard
Bordeaux, Gironde
 
Vivéo Services
(081) 165-0180
9 rue Condé
Bordeaux, Gironde
 
Sous Mon Toit
(081) 058-7769
2 cours du XXX juillet 33064
Bordeaux, Gironde
 
Les Chérubins
(081) 011-1010
59 rue Vaucouleurs
Bordeaux, Gironde
 
Générale des Services
(055) 617-7808
489 Avenue de Lattre de Tassigny
Bordeaux, Gironde
 
Maman Bio
(055) 696-2024
42 Cours Verdun
Bordeaux, Gironde
 
Le Petit Prince
(055) 686-2555
359 Bis Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde
 
Vivradomicile
(055) 631-3027
28 Bis rue Brun
Bordeaux, Gironde
 
Fnac Eveil et Jeux
(089) 235-0666
CC Mérignac Soleil
Mérignac, Gironde
 

Bébé joue à la poupée, et alors ?

Contenu fourni par:

Une poupée pour imiter papa et maman...
Depuis qu’Estelle a acheté une poupée à son fils Amaury, 2 ans, « il la câline, la berce, lui chante les chansons qu’il apprend à la crèche. Il la gronde, lui interdit ce que nous lui interdisons, la met au coin en lui criant « ce n’est pas bien ! », et puis va la chercher avec un « tu es gentille maintenant ? Allez, un câlin et c’est fini. »

Cyril, 3 ans et demi, « a commencé à jouer à la poupée à la naissance de sa petite sœur », raconte Anne-Marie, sa maman. De même, la maman deThéo, 6 ans, explique que son garçon « a donné un prénom à son poupon, l’habille, le déshabille et joue avec en me regardant faire avec sa petite sœur. »

Les parents sautent le pas à reculons !
« J’avais à l’idée que les filles jouent à la poupée et les garçons aux voitures, confie Estelle. Mais Amaury va à la crèche à plein temps. Et là-bas, les filles et les garçons se partagent tous leurs jeux. Du coup, je lui ai acheté une poupée ! Cela m’a paru normal. »

N. avait, elle aussi, quelques réticences. Mais son fils de 3 ans, entouré d’une grande sœur de 7 ans et d’une petite sœur de 1 an, « n’en démordait pas. Il voulait même qu’on lui achète des Barbies. » Elle a fini par le laisser jouer avec les Barbies de l’aînée, mais en se demandant ce qui était le mieux pour lui : « lui prêter une poupée en lui expliquant que c’est juste un prêt ou bien en acheter une pour lui tout seul et le laisser agir comme il veut ». Pour expliquer ses hésitations, N. précise qu’ « au même moment, son fils demandait aussi à mettre des chouchous et des colliers ». Elle avoue : « Je ne peux nier aussi le fait que depuis que j’étais enceinte, je l’imaginais déjà jouer avec des avions, des camions… Bref, des jeux de garçons ! Donc, quand après 2 ans, il m’a demandé une poupée, je me suis demandée où j’avais commis une erreur… »

Lire d'autres articles sur le site de Infobebes