Chacun son jardin ! Bordeaux Gironde

Marcus Grönholm était entré dans l'histoire il y a deux semaines en s'imposant en Finlande pour la septième fois de sa carrière.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
CULTURE INDOOR
(055) 647-7985
487 Avenue Verdun
Mérignac, Gironde

Données fournies par:
Décojardin
(055) 607-5990
21 Voie Romaine
Pessac, Gironde

Données fournies par:
LES PEPINIERES BONTEMPS
(055) 649-2439
40 Rue Charles Lamoureux
Bègles, Gironde

Données fournies par:
Euralis Magasins
(055) 617-0626
332 Avenue Taillan Médoc
Eysines, Gironde

Données fournies par:
Bianchini International
(055) 672-3096
297 Rue Marguerites
Cadaujac, Gironde

Données fournies par:
Horticoles Georges Truffaut (Ets)
(055) 612-9100
Avenue Argonne
Mérignac, Gironde

Données fournies par:
Etablissements Destrian
(055) 634-0048
196 Avenue Haut Lévêque
Pessac, Gironde

Données fournies par:
Bontemps Pépinières SARL
(055) 649-2439
40 Rue Charles Lamoureux
Bègles, Gironde

Données fournies par:
FLORALYS SARL
(055) 358-8919
Lieu-dit Mezieres
LE TAILLAN MEDOC, Gironde

Données fournies par:
Florisud
(055) 668-0692
50 Route Arcachon
Cestas, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Chacun son jardin !

Contenu fourni par:

Sébastien Loeb en a fait de même ce week-end en s'adjugeant le rallye d'Allemagne pour la sixième année consécutive. Une victoire d'autant plus savoureuse que le pilote alsacien met ainsi un terme à la série triomphante de son rival scandinave, lequel restait sur trois succès de rang en championnat. Mieux, grâce à la deuxième place de François Duval sur Xsara Kronos, Citroën n'a pas à rougir de la comparaison avec Ford.Sept ans ! Voilà sept ans que le Rallye Deutschland figure au calendrier du championnat du monde et depuis cette promotion, jamais la victoire n'a échappé au double chevron. Philippe Bugalski, déjà sur Xsara, avait ouvert une brèche en 2001, dès lors Sébastien Loeb n'a jamais manqué de s'y engouffrer. Toujours au rendez-vous germanique depuis 2002, le leader des rouges, détenteur du record de victoires en WRC, peut désormais s'enorgueillir d'incarner la référence en terme de triomphes successifs sur une même épreuve.

Il y a quinze jours de cela, l'expérimenté Marcus Grönholm s'inscrivait dans les annales de la discipline en épinglant à son palmarès un septième rallye de Finlande - course aux allures de chasse gardée pour les Scandinaves - Sébastien Loeb a peut-être réalisé plus fort encore, en transformant les coteaux de Moselle et les sillons bitumés du Saarland en une terre conquise malgré les conditions dantesques et la variété exceptionnelle des revêtements qui chaque année rendent l'issue des débats indécise. Digérées ces considérations historiques et finalement strictement symboliques, reste une excellente opération à savourer comme il se doit, Sébastien Loeb profitant de cette sixième victoire de rang en Allemagne pour reprendre non pas deux, mais cinq points à son devancier au classement général, Marcus Grönholm. Promis à la deuxième marche du podium ce dimanche alors qu'il était apparu le plus constant derrière l'intouchable maître des lieux tout le week-end durant, le fer de lance fordiste a finalement concédé cinq longueurs dans la bataille en se contentant d'une quatrième position au cumul des scratches. Le retour gagnant de Duval

La faute notamment à un François Duval intenable pour son retour sur le grand circuit, dans la peau d'un pigiste au service de l'écurie privée OMV-Kronos. Autant dire la famille pour ce pilote belge qui reprenait place à cette occasion dans le baquet d'une Xsara dont il détenait le volant en 2005, au côté du triple champion du monde en titre. Très à l'aise dès la première étape, l'intérimaire de luxe aura d'ailleurs fêté sa première soirée de retrouvaille en leader, avant de rentrer dans le rang le samedi matin, victime de sa fougue coutumière au bénéfice de la C4 de Sébastien Loeb et des deux Focus finlandaises.Pourtant, animé d'une réelle volonté de démontrer son savoir-faire - alors que Suzuki notamment prospecte à l'heure actuelle pour trouver pilotes à sa future monture WRC, François Duval a finalement réussi son pari. Lui qui, revenu dans le sillage de Marcus Grönholm à la faveur d'un carton plein dominical (cinq spéciales sur cinq), aura su pousser le champion du monde 2002 à la faute dans l'ultime spéciale du rallye, arrachant ainsi une place de dauphin inespérée devant Mikko Hirvonen et le malheureux coéquipier de ce dernier. Sébastien Loeb victorieux sous le regard bienveillant de François Duval, un doublé par procuration pour Citroën, remake du rallye d'Allemagne 2005, qui n'empêche toutefois pas le clan Ford de grappiller un nouveau point au classement des constructeurs. Avec désormais 41 longueurs d'avance sur l'équipe de Guy Fréquelin - et ce malgré la traversée du bastion rouge - l'écurie américaine n'a jamais semblé aussi proche d'un deuxième sacre mondial consécutif.

Author: Yannick SAGORIN

Lire d'autres articles sur le site de Autonews