Chats-humains : une relation établie sur des malentendus Bordeaux Gironde

Dans cet article, une comportementaliste vous explique comment décripter le comportement de son chat et interpréter son agressivité afin d'y apporter une réponse adaptée.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Animalis
(055) 650-9776
 avenue quarante Journaux
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ad Animalerie
(055) 644-6788
35 rue fondaudege
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Animal's World
(055) 644-1110
12 rue Piliers de Tutelle
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Animalis
(055) 650-9776
avenue Quarante Journaux
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Dog Store
(055) 634-8943
3 rue Albert Einstein
Mérignac, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Animal's World
(055) 644-1110
12 rue piliers De Tutelle
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
La Croquetterie
(055) 617-7749
69 avenue pasteur
Pessac, Gironde

Données fournies par:
Ad Animalerie
(055) 644-6788
35 rue Fondaudège
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Animalis
(055) 797-1700
2 Zone d'Activités
Bouliac, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Toutou Services
(055) 647-9920
11 rue Clairière du Chut
Mérignac, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Données fournies par:

Chats-humains : une relation établie sur des malentendus

Source : 

« Il est méchant : il me mord pour un oui pour un non, même en pleine nuit ! »
Un chat ne mord pas sans raison. S’il vous attaque et de surcroît la nuit, c’est qu’il attend le meilleur moment (celui où vous êtes vulnérable donc moins à même de répliquer) pour répondre à vos « agressions » diurnes, pour décharger son trop plein d’énergie ou encore sa frustration. Evaluez vos propres comportements et son mode de vie : êtes vous sévère avec lui ? Est-il confronté à beaucoup d’interdits ? Respectez-vous ses rythmes d’activité et de repos ? Reste t-il longtemps seul ?

Si vous évitez d’entrer en conflit avec lui, en le laissant venir à vous de lui-même, en étant moins punitif et en l’occupant plus (surtout si c’est un animal qui reste longtemps seul dans la journée), ces attaques nocturnes diminueront certainement ! Mais si vous répondez à ses attaques par des réprimandes (physiques et/ou verbales) ou en l’isolant, vous n’êtes pas prêt de rétablir une bonne relation avec votre animal ni de retrouver des nuits sereines !


Photo de la chatterie de Moncourt

« Il s’amuse à laminer mon canapé alors qu’il a un griffoir ! »
Le chat qui griffe le canapé ne se divertit pas, il communique ! Chaque jour, vous êtes témoin, parfois sans vous en doutez, des multiples moyens de communication utilisés par votre animal :

-procédés vocaux : miaulements, grondements, feulements, ronronnements …
-tactiles : contact nez à nez, léchages mutuels, couché sur les genoux …
-visuels : dépôts d’excréments, d’urine, griffades, positions des oreilles, de la queue…
-et chimiques : phéromones d’alarme, sexuelles, sociales, territoriales …

Ces différents moyens de communication sont aussi bien employés seuls que combinés. Par exemple, lorsque le chat fait ses griffes, il communique aussi bien en déposant des marques visuelles que des marques chimiques (phéromones territoriales).

Faire ses griffes est un comportement naturel du chat. On ne peut donc le supprimer. Par contre, on peut attirer le chat dans des endroits autres que le sacro-saint canapé ou le papier peint du couloir ! Il faut pour cela lui proposer un support de substitution intéressant : certains chats feront leurs griffes sur des poteaux en sisal alors que d’autres préfèreront des matières qui se dégradent plus facilement, et qui laisseront donc des traces de passage plus évidentes. Ainsi, vous pouvez proposer à votre animal un tronc d’arbre, une planche recouverte de tissus, de moquette ou de papier peint. Succès garanti si vous mettez les griffoirs dans des endroits stratégiques pour votre petit compagnon : près des lieux de passage (entrée, porte des pièces à vivre…).


Photo de Sabine Ribot

« Mon chat adore quand je fais sa litière : il y va aussitôt que le bac est propre !»

Qui n’a pas constaté que Minet vient systématiquement jeter un œil à son bac à litière lorsque celui-ci vient d’être lavé ? Ce n’est pas pour constater vos qualités ménagères et vérifier que le nettoyage est bien fait. Ni parce qu’il s’est retenu jusqu’à ce que la litière soit propre ! C’est pour y déposer à nouveau ses marques. Certes, le bac à litière est un centre d’élimination pour le chat mais c’est aussi un centre de communication important. Changer la litière et laver le bac, c’est un peu comme remettre le compteur des messages olfactifs et visuels du chat à zéro. Donc lorsqu’il retourne à la caisse après le nettoyage, il poste un nouveau message !


Photo de Sabine Ribot

Amandine ROULET
Comportementaliste pour chats
www.chatvamal.fr
 

 

Lire d'autres articles sur le site de French Matou