Chevrolet Equinox 2010 Bordeaux Gironde

General Motors présente à Detroit la nouvelle version de son Chevrolet Equinox, le Chevrolet Equinox 2010

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Nguetsop Léonard
(055) 688-2317
52 cours yser
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ford Automobiles Palau Concessionnaire
(055) 686-8686
161 avenue Thiers
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 632-5353
126 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(096) 681-5266
162 quai brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 686-8686
161 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Auto Pro 33
(066) 260-3449
37 rue ayres
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Sarl Inter Vo France
(055) 719-8585
62 Rue Des Pins Francs
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(055) 632-2400
162 Quai De Brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Chevrolet Equinox 2010

Contenu fourni par:

L’Equinox 2010 de Chevrolet ne sauvera peut-être pas General Motors, mais au moins montre-t-il une prise de conscience du géant américain par rapport aux nouvelles réalités écologiques du marché. Défini par le constructeur comme un utilitaire sportif compact, autrement dit un SUV, le tout-terrain se dote de deux nouvelles motorisations à injection directe d’essence.

L’injection directe...

Les fans du V6 y trouveront toujours leur compte sur cette deuxième version, avec le bloc six-cylindres 3.0 de 255 ch, mais la véritable nouveauté réside dans l’apparition d’un 4 cylindres. La motorisation 2.4 réduit certes sa puissance à 182 ch, mais gagne 25% de consommation, bien aidé par l’absence de mélange air/essence (le principe même de l’injection directe). Sur route, l’Equinox engloutit ainsi en moyenne 7,8 litres d’essence aux 100 km, contre 11,2 l/100 km en ville. Le V6 est forcément plus gourmand, avec des moyennes de respectivement 9,4 l/100 km et 13 l/100 km, sur route et en ville.

Plus puissant et plus efficace, le nouvel Equinox arbore également les nouveaux codes esthétiques en vigueur chez GM, et plus particulièrement chez Chevrolet. Si la planche de bord typée berline reprend celle aperçue sur les Opel Insignia ou Agila, l’extérieur est typique du Nœud Papillon. Doré, l’emblème est particulièrement mis en valeur sur cet Equinox 2010, entre les deux niveaux de la nouvelle calandre, déjà présente sur les modèles Malibu et Traverse. Les flancs, au tempérament plutôt agressif, reprennent les nervures sur la ligne de caisse, également caractéristiques du nouveau style Chevrolet. Les doubles feux arrière ronds lui confèrent tout de même une part de personnalité.

… et c’est tout !

Du côté des options, peu de réelles innovations malgré l’abondance de biens. Le système de navigation tactile et les prises USB en façade côtoient une caméra de recul, toujours utile, tandis que le système de démarrage à distance module également la température des sièges chauffants, en fonction de la température extérieure. Les freins à disque ventilés, les quatre roues indépendantes, la direction à assistance électrique, le contrôle de stabilité et les six airbags complètent la panoplie de l’Equinox 2010, disponible en deux et quatre roues motrices.

Difficile malgré tout pour les clients américains – certes ravis du gain de consommation permis par l’injection directe – de ne pas regretter l’absence d’une motorisation hybride, puisque les différents concepts de la série l’intégraient. Au niveau des dimensions, Chevrolet les réduit de 2,5 cm en longueur et en largeur, pour s’adapter au mieux aux nouvelles réalités du marché compact des tout-terrain. Une spécificité plus marquée en Europe cependant, et le choix de la firme américaine peut surprendre tant les chances de voir l’Equinox débarquer sur le Vieux Continent sont infimes. Sa présentation depuis dimanche, au salon de Detroit, devrait en attester.

Author: Thomas Siniecki

Lire d'autres articles sur le site de Autonews