Circulation : moins de morts dans Paris Bordeaux Gironde

Le nombre d'accidents mortels à Paris n'a jamais été aussi bas, c'est ce que révèlent nos confrères de 20 Minutes. D'après les chiffres de l'accidentologie des six premiers mois de l'année, on constate une forte baisse de 40% des tués sur les routes de la capitale.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Carrosserie Automobile Coopérative
(055) 696-3010
53 rue Guillaume Leblanc
Bordeaux, Gironde
 
Speedy
(055) 649-6413
28 rte Toulouse
Bordeaux, Gironde
 
Stano Campos
(055) 681-7361
6 rue Labottière
Bordeaux, Gironde
 
Renault Garage Wilson Agent
(055) 608-7050
273 bd Prés Wilson
Bordeaux, Gironde
 
Avis
(082) 005-0505
gare SNCF
Bordeaux, Gironde
 
ARVAL
(055) 785-3500
Imm Turquoise 56 rue Tivoli
Bordeaux, Gironde
 
Super Freins
(055) 696-2060
102 rue Liberté
Bordeaux, Gironde
 
Autocool
(055) 631-1066
16 rue Ausone
Bordeaux, Gironde
 
Carrière Jean-Philippe
(055) 692-5605
37 rue Charles Domercq
Bordeaux, Gironde
 
Rent A Car Alaua Franchisé indépendant
(055) 633-6075
204 cours Marne
Bordeaux, Gironde
 

Circulation : moins de morts dans Paris

Contenu fourni par:



UNE TENDANCE A LA BAISSE DEPUIS 1999

Un nouveau record pourrait être établi à la fin de l'année en cours. En effet, si la tendance se confirmait, le bilan serait de moins de 40 tués sur les routes parisiennes. Un résultat relativement positif, en tout cas encourageant, même s'il reste quelques points noirs. Quoi qu'il en soit, en 2007 et à ce jour, 23 personnes ont trouvé la mort sur les routes parisiennes, contre 38 à la même période en 2006.

Cette diminution touche essentiellement les piétons et les conducteurs de motos qui sont, on le sait, les plus vulnérables sur la route. A la même période en 2006, on comptait ainsi déjà respectivement 7 et 6 morts de plus au sein de ces catégories dans Paris - soit respectivement 17 et 16. L'année dernière avait été particulièrement désastreuse, avec une augmentation de 19 % du nombre des tués par rapport à 2005. Une année 2006 qui ne reflétait pourtant pas la tendance à la baisse dans la capitale, avec un passage de 92 à 50 tués par an entre 1999 et 2004, soit une diminution globale de 46 %.

UN RISQUE VELIB'?

Cette même étude a montré que tout les accidents mortels se sont produits dans des zones limitées à 50 km/h et aucun dans les zones à 30km/h. Ces rues à la vitesse très réduite sont passées de 500 à 1500 en 6 ans et leur multiplication, facteur indéniable de baisse des accidents, devrait se poursuivre ces prochaines années. Mais la mort de 3 cyclistes depuis le début de 2007, dont 2 renversés par des poids lourds, inquiète logiquement la Mairie de Paris. Une augmentation n'est hélas pas impossible avec l'émergence du Vélib'.

A cet effet, un sondage note que 56% des cyclistes estiment que leur sécurité progresse mais 65 % souhaitent une amélioration du plan de circulation dans les rues de Paris. Des associations militent d'ailleurs pour la mise en place d'un code de la rue reposant sur le principe de la priorité au plus exposé. Depuis 2002, le nombre de cyclistes a augmenté de 50 %, avant même la mise en place du Velib'. Si le nombre de cyclistes tués était en moyenne de 2/an, on note une hausse du nombre de blessés graves et déjà 3 décès pour les 6 premiers mois de 2007. L'effet Vélib' pourrait avoir un impact négatif sur l'accidentologie et de nouvelle mesures pourraient en découler.

Author: Romain RIGAUX

Lire d'autres articles sur le site de Autonews