Covoiturage: mode d'emploi Bordeaux Gironde

Si ses appellations sont nombreuses - voitures en multipropriété, véhicules partagés, multi-voiturage... - le concept de l'auto-partage ou car-sharing pour les anglophones est relativement simple. En s'abonnant à un service d'autopartage, on peut profiter de véhicules en libre-service sur simple réservation.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Autocool
(055) 631-1066
16 rue Ausone
Bordeaux, Gironde
 
Stano Campos
(055) 681-7361
6 rue Labottière
Bordeaux, Gironde
 
Super Freins
(055) 696-2060
102 rue Liberté
Bordeaux, Gironde
 
Speedy
(055) 649-6413
28 rte Toulouse
Bordeaux, Gironde
 
Rent A Car Alaua Franchisé indépendant
(055) 633-6075
204 cours Marne
Bordeaux, Gironde
 
Carrosserie Automobile Coopérative
(055) 696-3010
53 rue Guillaume Leblanc
Bordeaux, Gironde
 
ARVAL
(055) 785-3500
Imm Turquoise 56 rue Tivoli
Bordeaux, Gironde
 
Renault Garage Wilson Agent
(055) 608-7050
273 bd Prés Wilson
Bordeaux, Gironde
 
Avis
(082) 005-0505
gare SNCF
Bordeaux, Gironde
 
Carrière Jean-Philippe
(055) 692-5605
37 rue Charles Domercq
Bordeaux, Gironde
 

Covoiturage: mode d'emploi

Contenu fourni par:

Souple et économique pour les utilisateurs, cette pratique permet également de réduire la pollution et la consommation d'espace dans les villes. Si elle a séduit des pays très civiques comme la Suisse, la Hollande et l'Allemagne, il n'est pas certain qu'elle réussira à percer en France où la voiture est encore considérée comme un plaisir malgré son coût élevé d'achat et d'entretien. Mais qui sait ? Les réseaux se développent dans l'Hexagone, et la raison pourrait bien un jour l'emporter...

QU'EST-CE QUE L'AUTOPARTAGE ?

L'autopartage est un service simple, économique et respectueux de l'environnement qui vise à rationaliser l'utilisation de l'automobile dans les villes. Il est né de la constatation suivante : une voiture particulière ne roule en moyenne qu'une heure par jour pour un budget annuel moyen - établi par la Fédération française des automobile clubs - de 4 784 euros pour une citadine!

Ce partage est un moyen très efficace pour lutter contre la multiplication des voitures particulières qui engendre non seulement un engorgement des rues des centres villes, mais aussi un problème au niveau du stationnement. Que ceux qui n'ont jamais tourné plusieurs fois autour d'un pâté de maisons pour trouver une place de parking jettent la première pierre à l'autopartage! Une étude réalisée par un acteur de ce marché en France montre à cet égard que le multi-voiturage peut remplacer « de 10 à 14 % des véhicules privés dans les villes ».

A l'origine, les autopartageurs achetaient en commun une voiture et s'en servaient à tour de rôle. Avec l'autopartage moderne, aucun utilisateur n'est propriétaire du véhicule qu'il loue à l'heure et au kilomètre - entre 1,5 et 3 euros de l'heure et entre 0,3 et 0,5 euro du kilomètre - après s'être acquitté d'un abonnement. Il ne supporte donc pas les coûts de carburant, d'entretien, de parking, de nettoyage et d'assurance qu'il aurait dû prendre à sa charge s'il possédait effectivement la voiture qu'il emprunte. Bien réglée, cette dernière pollue moins qu'une vieille voiture qu'on garde pendant des lustres tant elle coûte à l'achat et que l'on entretient à l'économie! L'auto-partageur fait ainsi des économies en ayant la conscience - écologique - tranquille, d'autant plus que les sociétés organisant ces services de partage proposent souvent à leurs abonnés des voitures « vertes » (électriques, GPL...) !

AUTOPARTAGE, MODE D'EMPLOI

Au quotidien, l'auto-partage brille par sa souplesse de fonctionnement. Il suffit de s'abonner auprès d'une société de services qui met à votre disposition ses voitures, de la plus petite citadine à la camionnette, en passant par les berlines et les cabriolets. Ensuite, si vous désirez utiliser un véhicule, vous n'avez plus qu'à le réserver - pour une courte ou longue durée - par Internet ou par téléphone, et ce 24h/24 et 7j/7. Il vous est ainsi possible d'effectuer une réservation à l'avance ou au dernier moment. Vous ne paierez, en fin de mois, que ce que vous aurez consommé.Il ne vous reste alors qu'à rejoindre le parking dans lequel vous avez réservé votre véhicule. Pour accroître l'impact positif de l'autopartage sur l'environnement, ces parkings sont aisément accessibles par les modes de transport peu polluants (métro, bus, tramway, vélo et marche). Vous pourrez ouvrir les portes du parking et celles de la voiture grâce à une carte magnétique - ou une clé électronique - que vous aurez reçue en vous abonnant. La voiture démarrera lorsque vous aurez entré le code PIN obtenu lors de votre réservation. Et le tour sera joué! Votre place, réservée, vous attendra jusqu'à votre retour...

A ce jour, près de 200 sociétés proposent de l'autopartage à plus 300 000 utilisateurs dans près de 700 villes dans le monde. Les pays où cette pratique a pris depuis longtemps racine sont l'Allemagne, la Suisse, la Hollande, l'Autriche, le Canada et les Etats-Unis. Sous leur égide, la voiture partagée se développe en Europe, notamment en France (dans les grandes villes avec http://alpesautopartage.eileo.org, www.autopartage-provence.com, www.autotrement.com, www.caisse-commune.com et http://lavoitureautrement.free.fr/), au Royaume-Uni, dans les pays nordiques et en Italie. Preuve que la tendance enfle, ce dont personne ne se plaindra...

Author: Jean-Marie SARDA

Lire d'autres articles sur le site de Autonews