Créer une association Bordeaux Gironde

Vous avez un projet d’ordre culturel, sportif ou encore humanitaire ? Vous êtes plusieurs personnes à vouloir concrétiser ce qui n’est encore qu’une simple idée ? Alors pourquoi ne pas créer une association?

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Comité De Gironde De Volley Ball
(055) 652-8312
153 rue david Johnston
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Comité D'Aquitaine De Boxe
(055) 722-2983
119 boulevard prés Wilson
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Salle Jean Dauguet
(055) 640-3309
33 rue edouard Branly
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Crèches Collectives Municipales
(055) 722-9150
1 rue bahr
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Club Alpin Français
(055) 787-6666
96 cours martinique
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Crèches Familiales Municipales
(055) 650-9325
 avenue laroque
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Comite Reg Aquit Fed Franc Handisport
(055) 686-9614
51 rue reignier
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ecoles Publiques Mixtes
(055) 681-4272
62 rue ayres
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Sbuc Athlétisme
(055) 722-1705
26 rue gabriel Léglise
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
C.R.O.S D'Aquitaine Comité Régional Olympique Sportif Aquitaine
(055) 722-4200
119 boulevard prés Wilson
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Créer une association

Une association réunit autour d’un projet commun des personnes qui s’y engagent sous différentes formes. Ce peut être des bénévoles, des salariés, des responsables ou plus simplement des adhérents. Pour créer une association, il faut être au moins deux personnes. C’est ce qu’on appelle le « bureau ». Il est donc formé au minimum du président de l’association et du trésorier.

Déclarer votre association ?

Une fois votre projet établi et les différents membres recrutés, deux possibilités s’offrent à vous : vous pouvez choisir de déclarer ou non votre association. La déclaration n’est effectivement pas obligatoire si votre association est à but non lucratif et si elle compte peu de membres. En revanche, elle est fortement conseillée ! En effet, si vous ne déclarez pas votre association, cette dernière ne bénéficiera pas de « personnalité morale ». En résumé, vous ne pourrez pas protéger son nom, avoir de siège social, engager de salariés ni percevoir de subventions publiques. Votre association n’aura pas non plus de responsabilité civile ni pénale.

Si vous décidez de la déclarer, vous devez suivre une certaine procédure. Réunissez les autres membres de votre association pour en déterminer les statuts. Ce sont en quelques sortes les règles, les objectifs et la description complète de votre projet. Pour vous déclarer, vous devez en effet adresser une lettre à votre préfecture (ou sous-préfecture). Cette dernière doit contenir le titre exacte et complet de votre association, son objet et l’adresse du siège social. Ces informations doivent par ailleurs être reprécisées sur la déclaration des statuts, en y ajoutant vos objectifs et la liste des membres chargés de la direction.

Les avantages

Une fois votre association déclarée à la préfecture, vous êtes en droit d’ouvrir un compte en banque, d’acheter du matériel et d’assurer vos adhérents. La préfecture adresse pour vous une « demande d’insertion de déclaration » au Journal Officiel, signe de l’existence juridique de votre association. Vous pouvez également tenter d’obtenir l’agrément d’un ministère de tutelle afin que l’association soit reconnue comme étant d’utilité publique (association de consommateurs, sauvegarde de l’environnement, etc.). Si votre demande est retenue, vous pourrez bénéficier d’aides spéciales de l’Etat.

Voilà, vous avez à présent toutes les cartes en main pour mener à bien votre projet. Mais avant de passer à l’action, vérifiez d’abord que vous ne pouvez pas être utile dans une association similaire déjà existante !

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site du gouvernement : www.associations.gouv.fr

R. J.

Lire d'autres articles sur le site de L4M