Découvrez le parfum qui vous ressemble Bordeaux Gironde

Langage de l’immatériel, le parfum révèle ce que les mots laissent en suspens. Un état d’esprit, une émotion. « Il dit notre façon d’entrer en relation avec soi et les autres, explique le psychothérapeute Gonzague Masquelier (directeur de l’école parisienne de Gestalt). Il met en jeu les émotions, les souvenirs conscients ou inconscients. C’est pourquoi notre relation au parfum oscille entre attraction et répulsion.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Asmara
(055) 681-1456
17 rue temple
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Marionnaud
(055) 644-9385
17 rue père Louis De Jabrun
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
L'Occitane En Provence
(055) 652-7596
6 rue porte Dijeaux
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Nocibé
(055) 648-0924
36 allées tourny
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Instinct Irise
(055) 631-1039
198 rue sainte Catherine
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
World 33
(055) 644-1923
23 rue sainte Catherine
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Passion Et Creation
(055) 785-9387
5 rue sainte Catherine
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
L'Artisan Parfumeur
(055) 679-0109
1 place gambetta
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Relais L'Occitane
(055) 629-5705
 centre Cial lac
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pouvreau
(055) 679-4611
116 cours alsace Et Lorraine
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Découvrez le parfum qui vous ressemble

Contenu fourni par:

Un mouvement de balancier dû au fait que l’odorat est le seul de nos cinq sens qui ne soit pas relié au néocortex, la zone de notre cerveau siège du langage, du raisonnement et de la décision. Il est directement branché à notre cerveau limbique, siège des émotions. L’expression « je ne peux pas le sentir » traduit bien cette dimension affective instinctive.
Notre attirance pour un parfum, notre répulsion pour un autre témoignent d’une recherche inconsciente de sécurité. Etroitement liées aux premiers instants de notre vie (le parfum de la peau de la mère, du père, des lieux de vie, du lait…), les odeurs balisent un territoire familier. « Je me souviens d’une femme terrorisée pendant un décollage, qui s’inondait de Shalimar », raconte Jean-Claude Ellena, parfumeur chez Hermès. Erigeant ainsi autour d’elle une bulle protectrice.

Dire ou cacher
Objet transitionnel volatil, le parfum évoque bien sûr aussi la séduction. Son pouvoir érotique est immense. Jean-Claude Ellena : « Il y a rapprochement lorsque l’on retrouve quelque chose de son odeur dans celle de l’autre. Et rupture lorsque l’on s’en éloigne trop. Un couple qui s’entend bien est toujours uni par un lien olfactif. » Pour Gonzague Masquelier, l’usage du parfum relève avant tout du désir « d’attirer l’autre sur notre peau ». Et le trouble est d’autant plus grand que le parfum vient réveiller fantasmes et émotions intimes.
Mais comme tous les langages, celui des odeurs possède une complexité qui lui est propre. « Il est un message qui révèle notre personnalité, mais il sert aussi à dire nos manques, nos attentes, tout ce dont nous aimerions être parés », explique Gonzague Masquelier. Quelle femme ne se souvient pas avoir usé, à l’adolescence, de parfums capiteux pour masquer sa timidité et affirmer sa féminité naissante ? Les parfums évoquent des archétypes (lolita, femme fatale…) auxquels s’identifier. Ce qui explique que l’on y soit fidèle toute une vie ou qu’ils constituent une quête intime du Graal.

Cliquez ici pour lire la suite de l'articles sur le site de Psychologies.com