Des progrès chez les pères mais pas (encore) assez ! Bordeaux Gironde

Les papas n’ont plus envie de jouer uniquement un rôle d’autorité ou de porte-monnaie ! Ils veulent s’investir davantage dans la vie de famille, ce qui, en réalité, n’est pas encore gagné… Les pères seraient-ils en train de prendre conscience qu’ils ne sont pas assez présents auprès de leur enfant ?

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Générale des Services
(055) 617-7808
489 Avenue de Lattre de Tassigny
Bordeaux, Gironde
 
Vivéo Services
(081) 165-0180
9 rue Condé
Bordeaux, Gironde
 
Maman Bio
(055) 696-2024
42 Cours Verdun
Bordeaux, Gironde
 
Les Calins d'Orme
(055) 669-8005
212 rue Naujac
Bordeaux, Gironde
 
Vivradomicile
(055) 631-3027
28 Bis rue Brun
Bordeaux, Gironde
 
Le Petit Prince
(055) 686-2555
359 Bis Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde
 
Opali
(055) 787-4230
13 rue Camille Godard
Bordeaux, Gironde
 
Sous Mon Toit
(081) 058-7769
2 cours du XXX juillet 33064
Bordeaux, Gironde
 
Les Chérubins
(081) 011-1010
59 rue Vaucouleurs
Bordeaux, Gironde
 
Fnac Eveil et Jeux
(089) 235-0666
CC Mérignac Soleil
Mérignac, Gironde
 

Des progrès chez les pères mais pas (encore) assez !

Contenu fourni par:

Même si les femmes sont sur-représentées dans les emplois à temps partiels, les hommes osent désormais négocier des aménagements d’horaires pour s’investir plus activement auprès de leurs enfants. Et tout le monde y gagne : Papa, Maman et les entreprises qui profitent en même temps d’un personnel plus serein, donc plus « productif » !

  Ce que dit la loi…
Les employeurs peuvent déroger à la règle de l’horaire collectif de travail et pratiquer des horaires individualisés (Code du travail, art. D.212-4-1). Donc rien n’empêche, a priori, les pères de bénéficier aussi d’horaires à temps partiels : quotidiens, hebdomadaires, mensuels ou annuels (loi du 19/01/2000).

Malgré tout, l’implication des pères a aussi sa part d’ambivalence. Si 52 % d’entre eux estiment manquer de temps pour les tâches familiales, seuls 23 % de ceux qui bénéficient des 35 heures en profitent pour s’occuper de leur enfant. Cherchez l’erreur…
Et si la solution se trouvait du côté des mères ? Pour elles, accéder à l’égalité homme/femme, c’est également accepter de partager des espaces qui leur sont culturellement réservés. En clair, ne devraient-elles pas aussi apprendre à laisser plus de place aux hommes…

  Aider les pères à être pères
« Men equal, men different » est un projet européen porté par la Lettonie, le Danemark, la Bulgarie et la France qui travaillent ensemble pour trouver les solutions d’un meilleur équilibre vie professionnelle-vie privée entre les mères et les pères.

Lire d'autres articles sur le site de Infobebes