Elections Municipales : le projet Autolib' Bordeaux Gironde

Le maire de Paris Bertrand Delanoë a présenté officiellement son nouveau projet baptisé Autolib', lors de son discours de présentation de campagne pour les Municipales. Dans la continuité du Vélib', ce programme aurait pour but de réduire la congestion automobile dans la capitale ainsi que la pollution due au trafic.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Carrosserie Automobile Coopérative
(055) 696-3010
53 rue Guillaume Leblanc
Bordeaux, Gironde
 
Stano Campos
(055) 681-7361
6 rue Labottière
Bordeaux, Gironde
 
Super Freins
(055) 696-2060
102 rue Liberté
Bordeaux, Gironde
 
Speedy
(055) 649-6413
28 rte Toulouse
Bordeaux, Gironde
 
Avis
(082) 005-0505
gare SNCF
Bordeaux, Gironde
 
Autocool
(055) 631-1066
16 rue Ausone
Bordeaux, Gironde
 
Renault Garage Wilson Agent
(055) 608-7050
273 bd Prés Wilson
Bordeaux, Gironde
 
ARVAL
(055) 785-3500
Imm Turquoise 56 rue Tivoli
Bordeaux, Gironde
 
Rent A Car Alaua Franchisé indépendant
(055) 633-6075
204 cours Marne
Bordeaux, Gironde
 
Carrière Jean-Philippe
(055) 692-5605
37 rue Charles Domercq
Bordeaux, Gironde
 

Elections Municipales : le projet Autolib'

Contenu fourni par:

Et quand sa principale adversaire Françoise de Panafieu propose un projet similaire, cela devient un véritable enjeu politique.

Remplacer, dans une certaine mesure, le thermique par l'électrique et renvoyer la pollution émise par nos pots d'échappement à leurs études, tel est le credo d'Autolib'. En vue des prochaines élections municipales, le locataire de la mairie de Paris Bertrand Delanoë a en effet dévoilé ce nouveau plan ambitieux prévoyant la mise en place d'un réseau de véhicules électriques via la mise en place de quelque 300 bornes de recharge dans Paris et ses environs. Un système comparable sur la forme à celui de l'actuel Vélib'.

VEHICULES ESTAMPILLES BOLLORE ET DASSAULT

L'une des principales innovations d'Autolib' par rapport à Vélib', serait l'étendue de l'opération à l'agglomération parisienne. Pour autant, les habitants de la Grande Couronne auront-ils accès à Autolib' ou devront-ils rallier la Capitale pour cela ? Reste que si certains détails « géographiques » ne sont pas encore précisés, d'autres points importants sont nettement plus avancés.Et d'abord sur les véhicules qui seraient utilisés. Les deux modèles qui seraient proposés aux usagers semblent effectivement déjà connus. D'abord la Blue Car, conçue par Bolloré et Pinifarina. Elle a pour principal avantage de disposer de 250 kilomètres d'autonomie entre deux recharges. La seconde, qui aurait les faveurs du maire de Paris, serait la Cleanova II (conçue sur la plate-forme de la Kangoo) à peine moins autonome, 210 kilomètres sans recharge. A noter que cette dernière fait déjà partie du parc automobile de La Poste et EDF. Les deux autos proposent une vitesse de pointe maxi très raisonnable de 130 km/h. Si on ne connaît pas encore les tarifs de location, ils varieraient en tout cas logiquement au gré de la durée de l'emprunt avec différents forfaits disponibles, sans doute avantageux en privilégiant un abonnement longue durée.

SURENCHERE POLITIQUE

Côté chiffres, sachez que 43% des Parisiens propriétaires d'un véhicule le laissent au garage... 95% du temps ! En outre, une récente étude a démontré qu'une seule voiture Autolib' pourrait se substituer à huit véhicules particuliers : moins de voitures donc moins de trafic et donc moins de pollution, CQFD. Concrètement, si jamais le projet voyait le jour, Bertrand Delanoë mettrait en place 2000 véhicules estampillés Autolib'. Réponse de la bergère au berger : son adversaire la candidate UMP Françoise de Panafieu a répliqué en annonçant un projet similaire, mais avec un contingent de... 2500 voitures.Autolib' pourrait donc voir le jour d'ici la fin de l'année en cours, quel que soit le vainqueur des Municipales. Même si le candidat Vert à l'Hôtel de Ville, Denis Baupin, s'offense du projet et préfèrerait lui mettre en place un périphérique payant afin de financer les transports en commun. Au-delà du bien-être des Parisiens et de leur environnement, Autolib' est donc aujourd'hui un véritable thème de campagne et un sérieux enjeu politique.

Author: Thomas SINIECKI

Lire d'autres articles sur le site de Autonews