Ferrari 599 GTB Fiorano Novitec Rosso Bordeaux Gironde

Novitec Rosso s’est fait une spécialité de la préparation de Ferrari survitaminées, et présente avec sa version de la 599 GTB Fiorano, un modèle qui flirte avec le trop-plein de performances.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Sarl Inter Vo France
(055) 719-8585
62 Rue Des Pins Francs
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Nguetsop Léonard
(055) 688-2317
52 cours yser
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(055) 632-2400
162 Quai De Brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Auto Pro 33
(066) 260-3449
37 rue ayres
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(096) 681-5266
162 quai brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 632-5353
126 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ford Automobiles Palau Concessionnaire
(055) 686-8686
161 avenue Thiers
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 686-8686
161 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Ferrari 599 GTB Fiorano Novitec Rosso

Contenu fourni par:

A l’aide de deux compresseurs, la supercar se transforme en fusée, à l’esthétique forcément sportive, mais particulière.

Modifier la Ferrari 599 GTB Fiorano revient, peu ou prou, à risquer de dénaturer le mythe. Brabus, Kicherer ou encore Abt, nombre de préparateurs réputés n’ont jamais osé monter sur le Cheval Cabré, mais Novitec Rosso n’en prend pas ombrage. Le tuner allemand s’est donc attaqué à la supercar italienne, après avoir déjà sévi sur les modèles F430 et F430 Race.

Paris-Lyon en une heure et demie, merci Novitec !

Si la version de base pouvait déjà paraître à la limite de ce que la puissance mécanique est en droit d’apporter, Novitec Rosso dépasse les bornes. Déjà dotée de 620 ch, la 599 GTB Fiorano gagne la bagatelle de… 188 ch, pour un total ahurissant de 808 ch ! Les performances associées se mettent évidemment au diapason, nonobstant les frustrantes figures imposées du Code de la Route. Mais une telle monture ne s’exporte que sur circuit, évidemment…

Les 100 km/h sont ainsi accessibles en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire, 3,5 sec seulement. Alors que certains modèles peinent à franchir cette barre en moins de dix secondes, la Ferrari 599 GTB Fiorano Novitec Rosso porte en 9,7 sec son heureux propriétaire vers les… 200 km/h, pour aboutir, si besoin est, à une vitesse de pointe stratosphérique de 342 km/h. De quoi relier Paris à Lyon, par exemple, en un peu moins d’une heure et demie – sans embouteillages.

Le couple idéal du bolide se porte lui à 823 Nm, à 6 300 tr/min, soit un gain de 215 Nm par rapport à l’opus Ferrari d’origine. Un tour de passe-passe rendu possible avant tout par l’installation de deux compresseurs, accolés au moteur V12 6.0 de base, et qui procurent au mastodonte la barbare – mais sportive - appellation « Bi-Kompressor ».

Proche de la faute de goût

Le seul kit d’amélioration en coûtera 46 900 euros aux possesseurs de Fiorano, mais le rêve ne s’arrête pas là. Un ensemble carrosserie, en option, permet de prolonger l’excès de gourmandise. Jantes de 21’’, spoiler, aileron, diffuseur d’air ou encore suspensions sport ajustables, mêlent le soi-disant utile (autrement dit l’aérodynamique) au franchement agréable.

Et pour une telle opération, les tuners de Novitec Rosso n’en sont plus à une excentricité près, en permettant même au client d’orner son habitacle comme bon lui semble, si une matière lui convenait. Les rêves les plus fous sont permis, même si le préparateur aiguille vers les intérieurs classiques en aluminium, carbone ou bois. Last but not least, la sonorité de l’échappement, pétaradante ou plus discrète, est modulable à partir d’une commande sur le volant. Le mythe vacille.

Author: Thomas Siniecki

Lire d'autres articles sur le site de Autonews