Fiche métier : Agriculteur Bordeaux Gironde

L'agriculteur a un rôle précieux : c'est celui qui assure la production des matières premières nécessaires à toute notre alimentation !

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Dejeans Willy
(055) 644-2871
21 Rue Ste Colombe
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Fourtinon Thierry Jean Anthony
(055) 722-3944
153 Avenue Charles de Gaulle
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Grattepanche Jean-Marc Yves Henri
(063) 325-3662
9 Rue Dudon
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe D'Exploitation 2Ms
(055) 602-3884
18 Rue J J Rousseau Caudéran
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Delnaud Olivier Herve
(055) 652-1002
29 Rue Remparts
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Dejeans Frederic Jean
(055) 644-2871
21 Rue Ste Colombe
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Sarl Cornaglia.D
(055) 696-4733
40 Rue Madrid
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Zeneli Aleksander
(055) 648-0936
69 Rue St Rémi
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Alba Joseph Manuel
(055) 781-8540
33 Rue Tastet
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Barbier Remy Philippe Marie
(055) 691-9689
149 Rue Jardin Public
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Fiche métier : Agriculteur

Définition générale

Bien que ses domaines d’intervention s’élargissent au fil du temps, l’agriculteur reste avant tout un producteur. Qu’il fasse de la culture ou de l’élevage, il crée la matière première de toute l’alimentation humaine.

Compétences nécessaires

Parfaite connaissance des méthodes de production actuelles. Gestion. Esprit d’entreprise. Connaissance globale du marché. Savoir se servir de l’outil informatique.

Activités

Réalisation de l’ensemble des étapes de production. Tenir les comptes d’exploitation. Monter et suivre les dossiers de subvention. Négocier avec les fournisseurs. Démarches auprès des clients.

Qualités

Disponibilité, capacité d’adaptation, sens de l’organisation, bonne condition physique.

Formation

Après un bac STPA (Sciences et Techniques de Production Agricole), STAE (Sciences et Techniques de l’Agronomie et de l’Environnement) ou S, l’étudiant pourra se diriger vers un BTSA qui reste encore aujourd’hui la meilleure façon de se former. S’il le désire le candidat pourra poursuivre en école d’ingénieur ou faire une année de spécialisation.

Salaire

Il varie énormément en fonction de la taille de l’exploitation, du type de production et de la bonne gestion de l’ensemble. Le revenu d’un jeune exploitant se situe en moyenne entre 1 000 et 2 500 euros. Lire d'autres articles sur le site de L4M