Garages en libre-service Bordeaux Gironde

Tout autant que le prix des carburants et celui des voitures, le tarif des prestations des garagistes flambe, tout un chacun possédant une automobile s'en est rendu compte.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Garage Bronchal
(055) 651-5655
137 cours mar Galliéni
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Brienne Auto Sa
(055) 735-0303
23 Quai De Brienne
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Garage Gramond
(096) 017-8440
149 rue palais Gallien
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Mlynski Wladyslaw
(055) 692-6270
81 rue Tauzia
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Lozano Jean
(055) 698-4096
9 rue de Navarre
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Car-Méca
(055) 639-1056
14 rue Commdt Hautreux
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Wadii
(062) 769-2783
55 rue jardin Public
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Carrosserie Couturas Robert
(055) 624-0434
37 boulevard Antoine Gautier
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Cauderan Automobiles
(055) 785-8040
280 Avenue Republique
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
AD Carrosserie Dumas et Fils Adh
(055) 624-2527
37 rue Cestas
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici
Numéro de fax
556241874

Données fournies par:
Données fournies par:

Garages en libre-service

Contenu fourni par:

Pour lutter contre cette tendance inflationniste sont nés les garages discount, vite entrés dans les mœurs, mais qui ne jouissent pas d'une réputation à toute épreuve. Si vous n'avez pas confiance dans les réparations à prix cassés qu'ils proposent, une solution s'offre à vous : les garages en libre-service ou self-garages. Ils vous loueront leurs outils, vous vendront des pièces, vous conseilleront, mais c'est vous qui effectuerez l'intégralité - ou presque - de vos réparations. Il ne vous reste plus qu'à retrousser vos manches... pour faire des économies !

GARAGES EN SELF-SERVICE

Personne ne le niera, les prestations des garagistes sont de plus en plus chères. A leur décharge, les voitures sont toujours plus complexes et riches en technologies de pointe, nécessitant un matériel ultra-performant pour traquer les pannes et un personnel très qualifié pour les traiter. Pour lutter contre la dérive inflationniste des factures automobiles, les garages discount ont fait leur apparition et prospéré. Mais, si leurs tarifs demeurent moins élevés que ceux des garages plus « classiques », ils ne sont pas donnés, et ces structures prêtent parfois le flanc à la critique qui les juge moins sérieuses...

Las d'avoir à choisir entre le prix et la qualité de la prestation, les bricoleurs sont légion qui effectuent chez eux l'entretien courant de leur voiture. Encore faut-il disposer de place, d'outils adaptés, de pièces de rechange et bien évidemment des compétences nécessaires à ce genre d'intervention. Les bricoleurs n'ayant pas de local ni d'outillage spécialisé, mais souhaitant malgré tout réaliser eux-mêmes des travaux sur leur automobile, peuvent se rendre dans les garages en libre-service. Cette pratique qui n'est pas neuve, a connu son heure de gloire aux Etats-Unis et chez nous avant de décliner. Elle continue malgré tout à exister sur notre territoire, comme chez nos voisins belges par exemple.

LES LIMITES DU SELF-GARAGE

Dans ces garages en self-service, il est ainsi possible d'effectuer des vidanges, de changer ses pneus, ses disques et ses plaquettes de freins, de réparer son échappement, sa suspension, de changer l'embrayage de son véhicule et de remédier aux problèmes de démarreur. Les interventions pouvant être dangereuses et nécessitant des hommes de l'art ne sont cependant pas autorisées. Dans ce type de garage, vous louez le pont et les outils et achetez les pièces qui sont nécessaires à votre réparation. Vous pouvez même, si vous n'êtes pas sûrs de vous, louer les services d'un garagiste « résident » qui vous conseillera si vous avez des doutes. Malheureusement, cette initiative louable se heurte à certains écueils. Ainsi, il arrive que des clients peu scrupuleux utilisent les services des self-garages pour se livrer à un très lucratif travail au noir. Les garages en libre-service sont également obligés d'offrir à leurs clients des outils neufs en plusieurs jeux et des pièces de rechange en nombre, ce qui impose un investissement important au départ et peut engendrer des coûts de stockage élevés.

FORMER LES CLIENTS

Deux passionnés de mécanique avaient lancé en avril 2005 à Roubaix un garage en libre-service intitulé O'garage - qui disposait d'un site : www.ogarage.fr - et fait des émules sur notre territoire. Depuis mars dernier, ce centre a fermé ses portes et le concept O'garage est à vendre, avis aux entrepreneurs ! Dans le même temps, d'autres initiatives du même type ont vu le jour, comme CmonGarage en région parisienne.Malgré la fragilité de son modèle économique, le garage en libre-service n'en demeure pas moins un bon moyen pour les garagistes d'attirer chez eux une clientèle qui serait sans cela allée chez les discounters. Mis en confiance par cette formule qui se révèle peu onéreuse pour les vrais bricoleurs, certains clients, dépassés par l'ampleur et la complexité du travail dans lequel ils se sont engagés, jettent l'éponge - plutôt la clé anglaise... - et abandonnent leur voiture aux bons soins des professionnels du self-garage. Ils admettent alors volontiers de payer à sa juste valeur un travail dont ils connaissent désormais le vrai prix !

Author: Jean-Marc CODY

Lire d'autres articles sur le site de Autonews