Golf GTI Volkswagen Bordeaux Gironde

On ne présente pas la Golf GTI tant ce modèle, apparu en 1976, soit juste deux ans après la naissance de la Golf, a marqué les esprits. Initiateur de la vague des GTI qui a déferlé sur l'Europe dans les années 80, ce véhicule, dont les versions se sont succédées au cours des ans, a connu un franc succès puisqu'il s'en est vendu plus d'un million et demi en trente ans.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Nguetsop Léonard
(055) 688-2317
52 cours yser
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Auto Pro 33
(066) 260-3449
37 rue ayres
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 686-8686
161 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ford Automobiles Palau Concessionnaire
(055) 686-8686
161 avenue Thiers
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 632-5353
126 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(055) 632-2400
162 Quai De Brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Sarl Inter Vo France
(055) 719-8585
62 Rue Des Pins Francs
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(096) 681-5266
162 quai brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Golf GTI Volkswagen

Contenu fourni par:

Loin d'abandonner son modèle fétiche, Volkswagen le commercialise toujours et en à même sorti, fin 2006, une version " 30ème anniversaire " plus puissante que jamais. Portrait d'un phénomène automobile.

LA NAISSANCE DU MYTHE

Le père de la Golf, un ingénieur d'essai de chez Volkswagen, Alfons Löwenberg, souhaitait créer une petite voiture sportive qui prendrait la relève de la Coccinelle. A partir de 1973, il réussit à fédérer à son projet - nom de code : EA 337 -, Herbert Horntrich, un spécialiste des trains roulants, et Hermann Hablitzel, chef du développement de VW. Grâce à eux, la Golf naît à Wolfsburg en mai 1974.Ce véhicule qui est produit en modèles 2 et 4 portes avec des motorisations de 50 à 70 ch doit sont nom au Gulf Stream, ce courant chaud qui donne à l'Europe de l'Ouest son climat clément. Dire qu'un temps, le nom prévu pour cette voiture était « Blizzard ». On en frissonne encore... Le succès de la Golf est si fulgurant qu'il lui faut juste six mois pour arriver en tête du nombre des immatriculations en Allemagne. Ceci donne des idées à Volkswagen qui envisage très vite de construire une version sport de cette Golf - celle dont Löwenberg avait rêvé - sur le modèle de la Scirocco 85 ch sortie en cette même année.

Pour le nom de cette Golf Sport - développée sous le n° 195 - on hésite entre TTS, GTS ou GTI. C'est finalement GTI qui l'emporte - le I faisant référence à l'injection électronique Bosch dont est équipé ce véhicule - quand ce modèle sort en juin 1976. Il emprunte à ses débuts son bloc 1.6 développant 110 ch à l'Audi 80 GTE produite à la même époque. Cette Golf GTI qui dispose d'une boîte à 4 vitesses atteint 182 km/h en vitesse de pointe. Il n'en faudra pas plus pour donner naissance à la déferlante des GTI qui vont se disputer la file de gauche des autoroutes à grands coups d'appels de phares jusqu'à la fin des années 80.

SPARTIATE SPORTIVITE

Dès ses débuts, la Golf GTI affiche sa virile sportivité - même si des concessions vont naître au fil des ans, la rendant sinon moins sportive car plus lourde, du moins plus souple. Dans l'habitacle, volant trois branches, sièges sport et manomètre de température d'huile annoncent la couleur. A l'extérieur, le châssis bas et l'entourage de calandre rouge trahissent distinctement les ambitions du véhicule. Sans chasser sur les terres des grandes GT - Ferrari, Maserati ou Porsche -, cette GTI doit procurer à son conducteur le frisson des reprises et de la vitesse, même si celle-ci demeure toute relative. Ce n'est qu'à l'été 1979 que cette Golf GTI gagnera sa cinquième vitesse ! Tout comme un témoin de consommation d'essence, deuxième choc pétrolier oblige ! Mais quel conducteur de Golf GTI se souciait alors de sa consommation d'essence ? L'essentiel était de garder la cadence. Le reste n'était que littérature... automobile.

Les GTI vont ensuite se suivre sans se ressembler. En 1981, la Golf GTI préparée par Oettinger - qui avait déjà une expérience de plus de 20 ans dans le tuning - gagne 26 ch en recevant une culasse 16 soupapes. De loin la plus sportive avec son régime maximum de 7.500 tours minutes, la GTI 16s Oettinger reçoit également un kit carrosserie BBS et une calandre 4 phares. Sans parler de sa jupe avant et de ses bas de caisses élargis. Une version GTI 1800 équipée d'un ordinateur de bord sortira à l'automne 2002 avec davantage de couple que la 1600 mais seulement deux chevaux de plus (112 ch).

GTI EN VEUX-TU, EN VOILA

Jusqu'en 1985, la Golf GTI évolue peu. A cette date apparaît la GTI 16S 139 ch qui repose toujours sur un bloc 1.8 et pour laquelle VW n'a fait appel à aucun préparateur. Elle se caractérise notamment par un allumage électronique intégral et une double sortie d'échappement. En 1992 apparaît une nouvelle mouture de la GTI de 115 ch cette fois, suivie un an plus tard par une nouvelle version 16S qui a gagné en cylindrée car son moteur est un 2.0.

En 2000, la motorisation de la GTI passe à 150 ch toujours pour 1.8, puis à 180 ch en 2002. Elle réapparaîtra, plus puissante encore, en 2005. Grâce à un moteur à injection directe essence de technologie FSI, elle offre désormais 200 ch pour une cylindrée de 2.0. Pour fêter les 30 ans de ce mythe automobile, Volkswagen a produit l'an dernier une Golf GTI " 30ème anniversaire " qui développait 230 ch et était donc la plus puissante des Golf GTI commercialisées par la marque.Au cours des années, la Golf GTI a gagné en rondeurs et en souplesse. Elle a en contrepartie perdu son image de voiture faite pour « attaquer ». On ne verra ainsi plus des Golf GTI faire la chasse aux 911 - qui s'en moquaient comme d'une guigne - sur les autoroutes comme c'était le cas dans les années 80. La Golf GTI est devenue, comme on dit, " un véhicule statutaire " - même si tout véhicule trahit un certain statut! Et puis, il faut bien dire que si l'esprit GTI qui a accompagné cette Golf pendant près de vingt ans avait perduré, les radars qui jonchent nos routes auraient eu tôt fait de le réduire à néant à l'instar de la Peau de chagrin !

Author: Jean-Marie SARDA

Lire d'autres articles sur le site de Autonews