Histoire de la 2CV Bordeaux Gironde

Les vraies vedettes continuent à hanter les esprits de leurs fans bien longtemps après qu'elles ont disparu. La 2 CV n'échappe pas à cette règle.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Ford Automobiles Palau Concessionnaire
(055) 686-8686
161 avenue Thiers
Bordeaux, Gironde
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Sarl Inter Vo France
(055) 719-8585
62 Rue Des Pins Francs
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Nguetsop Léonard
(055) 688-2317
52 cours yser
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Auto Pro 33
(066) 260-3449
37 rue ayres
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 632-5353
126 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(096) 681-5266
162 quai brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cargroup
(055) 632-2400
162 Quai De Brazza
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 Avenue Thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Automobiles Palau
(055) 686-8686
161 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Societe Commerciale Automobile
(055) 780-3600
350 avenue thiers
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Histoire de la 2CV

Contenu fourni par:

Apparue le 7 octobre 1948 au Salon de Paris, elle a non seulement marqué l'histoire de l'automobile et la société française, mais aussi traversé plus de cinq décennies, depuis le prototype de 1937 jusqu'à la dernière 2 CV produite en 1990, en s'attirant - grâce à sa solidité, sa simplicité, son prix et son coût d'entretien modiques - les faveurs du grand public. En témoignent les près de 3 873 000 exemplaires vendus par Citroën en 42 ans!

UN PEU D'HISTOIRE

La 2 CV, c'est avant tout un nom, celui de Pierre-Jules Boulanger. Cet homme, qui a passé quinze ans de sa vie chez Michelin, devient vice-président et directeur du bureau d'études de Citroën quand Pierre Michelin prend les rênes du constructeur automobile du quai de Javel en 1935. Après la mort de ce dernier, Pierre-Jules Boulanger prendra la direction de Citroën en 1938.

En 1936, il lance un projet ambitieux : celui de construire une Très Petite Voiture - ou TPV - à bas prix qui s'attirera les faveurs d'un large public qui ne peut s'offrir de Traction, trop luxueuse. Il s'appuie alors sur les talents du styliste Flaminio Bertoni et de l'ingénieur André Lefèbvre qui partage sa passion pour l'aéronautique. Bertoni et Lefebvre qui allaient signer leur coup de maître près de 18 ans plus tard en inventant la DS...Le premier prototype de cette TPS sort en 1937. Il dispose d'un moteur de moto de 500 cm3. En 1939, ce prototype reçoit un nom : la 2 CV. Légère, d'un confort spartiate et d'un prix très abordable, cette voiture convient à une clientèle aussi bien urbaine que rurale. En mai, 250 prototypes sont déjà réalisés, mais la guerre interrompt les travaux de Boulanger. Pendant l'Occupation, les ingénieurs de la marque aux chevrons iront même jusqu'à démonter certains prototypes pour les cacher en pièces détachées.

Ce n'est qu'en 1946 que les recherches sur la 2 CV reprennent, notamment sur le site de la Ferté-Vidame en Eure-et-Loir, aujourd'hui Centre d'essais de Citroën, que Boulanger a acquis pour parfaire le développement de la 2 CV dans la plus grande confidentialité. Ce n'est que le 7 octobre 1948 que cette voiture verra officiellement le jour au Salon de l'Automobile de Paris.

ESTHETIQUE ET TECHNIQUE

Venant après la Traction, si noble, si sobre et si hautaine, la 2 CV dérange par son gabarit, par sa forme et par sa couleur. C'est une petite voiture d'à peine 3,80 mètres et d'environ 500 kilos. Ses fenêtres se caractérisent par leur symétrie, et ses portes par leur ouverture antagoniste. Son capot en tôle ondulée au galbe très marqué surplombe une grille de calandre ornée des chevrons caractéristiques de la marque de Javel. Le phare unique qui équipait les premiers prototypes - et avait fait surnommer la TPV « le cyclope » - a gagné un frère jumeau. D'un autre côté, la 2 CV séduit parce qu'elle se distingue des voitures d'avant-guerre. En cette période de pénurie - l'essence est rare et chère - sa faible consommation lui attire les faveurs du public. Il faut dire que son moteur de 375 cm3, un bicylindre à plat refroidi par air, ne consomme que 4,5 l/100 km et permet d'atteindre la vitesse de 65 km/h.

La voiture pratique, accessible à tous et économique à l'usage dont Pierre-Jules Boulanger rêvait était née. Les ingénieurs avaient poussé leurs études jusqu'à produire une voiture dont les éléments de carrosserie - montés grâce à des charnières à glissière et à l'aide de quelques boulons - se démontaient et se remontaient facilement. Il n'en fallait pas plus pour faire de cette TPV - pardon, de cette 2 CV fiscaux pour 9 ch SAE - une légende!

AVEC LE TEMPS...

La 2 CV va considérablement évoluer avec les années. En 1951 apparaît un des modèles qui va faire la renommée de cette voiture, la 2 CV Fourgonette dont la charge utile est de 250 kilos et qui consomme 5 l/100 km. En 1954, la 2 CV reçoit un moteur de 425 cm3 et ses 12 ch lui permettent d'atteindre 80 km/h. Elle s'équipe d'un embrayage centrifuge. Deux ans plus tard, Citroën lance la 2 CV type AZL avec sa capote en tissu. 95 864 2 CV sont produites en cette année 1956, et la barre des 100 000 produites est franchie un an après.Les années 60 s'ouvrent avec un restylage de notre chère « deux pattes » ou « deudeuche » dont le capot se marque de cinq nervures. En 1961, une nouvelle version qui développe 13,5 ch apparaît. Elle atteint 85 km/h et consomme toujours plus - mais cela reste raisonnable : 5,5 l/100 km ! 1964 voit la fin de l'ouverture des portes d'avant en arrière. Deux ans après, la calandre est revue et s'orne désormais de trois barres en aluminium.

Avec les années 70 s'ouvre une ère nouvelle. La barre des 100 km/h est franchie avec les 2 CV 4 et 6. Elles se taillent une solide réputation dans les rallye-raids comme le Paris-Kaboul en 1970 ou le raid Afrique (Abidjan-Tunis) de 1973. La calandre adopte la matière du moment : le plastique ! Les années 80, elles, verront l'apparition de séries colorées comme les Charleston (noire et rouge), Dolly (aux bi-tons pastels) et Cocorico (aux couleurs du drapeau français). La dernière 2 CV sort de l'usine portugaise de Mangualde - qui les construisait depuis 1964 ! - le 27 juillet 1990 à 16h. En 42 ans, il s'en sera vendu 3 872 583 !

Author: Jean-Marie SARDA

Lire d'autres articles sur le site de Autonews