Je suis cyclothymique Bordeaux Gironde

La cyclothymie est un trouble de l'humeur, elle peut etre perçue de façon légère mais aussi de façon grave, proche de la maniaco-dépression.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Société d'Hygiène Mentale d'Aquitaine
(055) 617-1217
14 Rue Pasteur
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
PRATICIENS HOSP C PERRENS FORMATION RE
(055) 696-8450
121 Rue Béchade
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
ASS SPORTIVE CTRE HOSP CHARLES PERREN
(055) 696-8450
121 Rue Béchade
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Gcs Réseau Perinat Aquitaine
(055) 624-9943
Place Amélie Raba Léon
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
CENTRE MEDICO PSYCHO SOCIAL
(055) 617-1217
14 Rue Pasteur
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
MGEN Mutuelle Générale de l'Education Nationale
(055) 633-3900
116 Rue Malbec
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
INSTITUT BERGONIE
(096) 216-2140
229 Cours Argonne
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Ctre Hosp Spécialisé Charles Perrens
(055) 690-0839
121 Rue Béchade
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Hôpital Charles Perrens
(055) 759-0290
11 Rue Dubourdieu
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Société d'Hygiène Mentale d'Aquitaine
(055) 617-1212
175 Boulevard Prés Wilson
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Je suis cyclothymique

Contenu fourni par:

Je suis cyclothymique Pourquoi ?

“Il le faut avouer, telle est la vie humaine. Chacun a son lutin qui toujours le promène, des chagrins aux amusements”, écrivait Voltaire en 1772 dans son poème Jean qui pleure et qui rit. Rien de plus normal que de ressentir de la joie à l’annonce d’une bonne nouvelle et de la peine après un échec, un décès ou tout autre événement douloureux.

« L’humeur proprement dite est un état émotionnel qui varie de l’euphorie à la tristesse et fluctue en fonction de notre environnement », explique le psychiatre Christian Gay (coauteur, avec Jean-Alain Génermont, de Vivre avec des hauts et des bas, J’ai lu, 2004). Certains changent pourtant d’humeur plus souvent que d’autres, et parfois même plusieurs fois par jour. A l’image d’Isabelle, 34 ans, attachée de production : « Il m’arrive de me lever du bon pied, le cœur léger, puis de m’assombrir ou me mettre en colère à la moindre remarque désagréable d’un client, et de retrouver le sourire quelques minutes plus tard. »

Insupportable frustration

Lorsque l’humeur subit ainsi des fluctuations répétées, mais légères et brèves, on parle de cyclothymie. « Cette instabilité se caractérise généralement par des changements de comportements ou d’émotions. L’irritabilité, l’accélération du débit verbal, l’agitation et le pessimisme excessif font place à leur contraire au cours de la journée ou de la semaine », précise Christian Gay. Les cyclothymiques ont beaucoup de mal à se contrôler et ont souvent tendance à exploser à la moindre contrariété. Un embouteillage, un retard, une panne de métro ou de machine à laver suffisent à provoquer leur colère.

Cette susceptibilité à fleur de peau révèle en fait une incapacité à gérer les événements et à supporter la frustration. « Les adultes changeants sont des enfants qui n’ont fait que suivre le principe de plaisir, à qui l’on n’a pas appris à désirer les choses et à se confronter au principe de réalité », analyse le psychologue clinicien GillEric Leininger-Molinier.

Une blessure enfouie

Désagréables pour l’entourage, qui ne sait jamais à quoi s’attendre, ces oscillations d’humeur sont surtout handicapantes pour le cyclothymique lui-même. « Comme je ne comprends pas toujours ce qui provoque chez moi l’euphorie ou l’abattement, je me sens un peu perdue. Quand mon fils me désobéit ou quand mon mari me contrarie, je m’en veux de ne pas parvenir à maîtriser mes émotions », déplore Brigitte, 48 ans, laborantine. Culpabiliser ne sert pourtant à rien, car l’incident source du changement d’humeur n’est parfois que l’arbre qui cache la forêt. Pour GillEric Leininger-Molinier, ce comportement peut cacher une blessure due à un traumatisme, une souffrance que l’individu a profondément enfouie, et qui rejaillit à son insu, au détour du quotidien.

Cliquez ici pour lire la suite de l'articles sur le site de Psychologies.com