Kilos en trop : le poids du passé Bordeaux Gironde

Remonter le cours de l’histoire familiale pour comprendre ce que notre corps a retenu de ses nœuds, et parvenir à s’en défaire sans se faire violence, c’est ce que propose Evelyne Gambino, psychothérapeute à Marseille, aux personnes en vrai surpoids (vingt, trente, quarante kilos, parfois plus).

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Centre Esthetique Laser
(055) 679-1454
23 Rue Vital Carles
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Rassat Pascale
(055) 632-0872
204 Rue Benauge
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Frebout Francine
(055) 691-6320
20 rue Jules Steeg
Bordeaux, Gironde
Specialite
Diététicien
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Verliac-Salis Florence
(055) 754-0300
4 Rue Louis Mondaut
Cenon, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Diane Institut Diane
(055) 754-0300
4 rue Louis Mondaut
Cenon, Gironde
Specialite
Diététicien
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Coy Florence
(055) 612-0099
2 Rue Alfred Grimal
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Andreani Ursula
(068) 190-7467
330 Rue Pasteur
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Frebout Francine Dieteticienne
(055) 691-6320
20 Rue Jules Steeg
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Gatineaud Marie- Emmanuelle
(055) 608-6093
38 Rue Paul Bert
Le Bouscat, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Fuzeau Philippe
(055) 697-3828
49 Avenue Montesquieu
Merignac, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Données fournies par:

Kilos en trop : le poids du passé

Contenu fourni par:

S’enrober pour survivre

Fondée sur la psychogénéalogie, sa méthode intègre aussi nutrition et exercice physique. « Mon objectif n’est pas de proposer une solution ponctuelle comme un régime, mais de m’attaquer directement aux causes profondes du surpoids, précise la thérapeute. Nos kilos ne sont jamais là par hasard.» Marjolaine, 53 ans, l’une de ses patientes, concentrait ses kilos en trop sur le ventre et les hanches. Ils s’étaient accumulés lors de ses deux grossesses, et après le décès de sa mère à la suite d’un cancer du côlon. Au cours de son travail en psychogénéalogie transgénérationnelle, elle a été amenée à faire le rapprochement entre son surpoids et trois décès survenus dans sa famille. Chacun d’eux était lié au ventre : son père, mineur, avait eu le bassin écrasé dans un effondrement de galeries ; l’une de ses grands-mères était morte en couches, l’autre en avortant.

Inconsciemment, pour Marjolaine, la zone abdominale était devenue synonyme de danger de mort. Et le poids, un moyen de protection, une arme de survie pour elle et ses bébés. « Souvent, les prises de poids ont été programmées par le vécu des générations précédentes sans qu’elles-mêmes le sachent, assure Evelyne Gambino. Retrouver le facteur déclenchant, dans son propre passé comme dans le passé familial, est donc essentiel. » 

Mener son enquête

Dans cette démarche thérapeutique, patient et psychogénéalogiste se livrent ensemble à un véritable travail d’enquêteur. « Pour connaître l’histoire de ma famille, j’ai interrogé de nombreux membres, proches ou éloignés, j’ai fouillé dans les vieux papiers, j’ai cherché sur Internet, une vraie détective ! » raconte Sylvie, 35 ans. En établissant l’arbre généalogique, des schémas répétitifs peuvent apparaître sur plusieurs générations. Ils sont mis en évidence par des coïncidences dans les prénoms, par une concordance de dates – de naissance, de mort, de maladie, d’accident… – ou par des événements hors norme. « Le travail transgénérationnel permet de constater que le poids peut être une réponse à une problématique familiale, assure Evelyne Gambino. Sans comprendre d’où l’on vient, on ne peut saisir qui l’on est réellement ni ce que l’on vit. »

Cliquez ici pour lire la suite de l'articles sur le site de Psychologies.com