La danse : commencer pas à pas Bordeaux Gironde

Devenir danseur étoile fait toujours rêver les petits, filles et garçons. Avant de les inscrire aux cours et pour bien les orienter, voici quelques aspects auxquels il peut être bon de songer.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Club Inter Entreprises Bordeaux
(055) 651-3693
32 cours intendance
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Société Astronomique De Bordeaux
(055) 651-6932
1 place bardineau
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Paintball Atlantic
(055) 690-0895
357 rue bègles
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Centre Départemental de Gestion et de la Fonction Publique Territoriale de la Gironde
(055) 611-9430
imm Emeraude rue Card Richaud
Bordeaux, Gironde
 
Centre de Propreté
(055) 685-0932
quai Paludate
Bordeaux, Gironde
 
Culture Tourisme Loisirs
(055) 686-6983
100 rue bonnefin
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Futbol Futbol Bordeaux
(055) 632-0525
50 quai souys
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Izi Fit Club de Forme
(055) 638-4960
107 rue Jardin Public
Bordeaux, Gironde
 
NSP Nutrition-sport-performance
(053) 305-4976
24, Place de la ferme de Richemont
BORDEAUX, Gironde
 
Mairie de Bordeaux
(055) 651-7171
41 crs Albret
Bordeaux, Gironde
 
Données fournies par:

La danse : commencer pas à pas

Contenu fourni par:

· Le facteur plaisir
Avant d’inscrire son enfant à un cours de danse, mieux vaut s’assurer qu’il en ait réellement l’envie. Il ne faut jamais le forcer à suivre des cours au risque de l’écoeurer de toute activité physique par la suite.
Moralité, si notre petite dernière préfère la natation, le tennis ou même le football mieux vaut ne pas la contrarier. De la même façon, on n’interdira pas à notre garçon de jouer les Patrick Dupont.
L’idéal est de leur proposer de découvrir l’activité à travers une classe d’essai gratuite. On se méfiera d’ailleurs des écoles qui ne proposent pas cette formule.

· Les cours
Comme toute activité sportive, les cours de danse classique pour débutant ne dépassent pas une heure, période au delà de laquelle l’attention des enfants se relâche.
Par ailleurs, contrairement aux idées reçues un effectif réduit n’est pas nécessairement un plus. Un enfant préfèrera faire partie d’un groupe : il ne se sentira pas observé et il en ressentira une meilleure assurance. Sans oublier qu’un sport collectif est un bénéfice pour l’éducation d’un tout petit.
Enfin, la présence des parents risquerait de le troubler. On peut donc suivre le cours, mais seulement de loin. On évite ainsi de venir avec notre appareil pour photographier les progrès de notre danseur en herbe. Et on se console en se disant que le spectacle de fin d’année est fait pour ça.

· Quand commencer ?
On peut commencer à pratiquer un sport en douceur à partir de l’âge de deux ans et demi à condition que les parents soient présents pour encadrer l’enfant.
En revanche, en commençant aussi jeune, l’apprentissage ne se réduit pas à la danse. Il s’agit de proposer des jeux, de la gymnastique ou des exercices plus généraux. L’idée est d’éveiller l’enfant à cette nouvelle discipline sans le brusquer. Une fois de plus l’activité doit rester ludique.
Ensuite, pour éviter toute blessure, un enfant ne doit pas commencer à porter des pointes avant d’avoir pratiqué la danse pendant un minimum de six années. C’est donc aux parents et au professeur de savoir expliquer aux débutants pourquoi ils ne peuvent pas tout de suite faire comme les grands.
C’est pourquoi votre enfant ne doit pas sortir d’un cours avec des douleurs aux articulations. Le corps d’un enfant est particulièrement fragile pendant sa période de croissance.

Claire Huin