La sexualité après bébé Bordeaux Gironde

Se retrouver après la naissance pose parfois quelques petits problèmes, mécaniques et psychologiques. Nos conseils pour une reprise harmonieuse des rapports sexuels

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Py Nathalie
(055) 686-0007
51 Rue Montmejean
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Saint Supery Brigitte
(055) 677-6196
204 Rue St Genès
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Gouineau Laurence
(055) 686-2452
78 Quai Chartrons
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Bernal Eve
(055) 650-9232
56 Rue Surson
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Solas-Biau Ghislaine
(055) 651-5215
25 Rue Bernard Adour
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Chastrusse Geneviève
(055) 681-5051
14 Bis Place Gambetta
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Chomienne-Pontalis Jenny
(055) 693-2824
11 Rue Théodore Ducos
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Le Menn Soledad
(055) 608-6154
104 Rue Georges Mandel
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Deneuville Pascale
(055) 608-6460
186 Rue Ecole Normale
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Peyrucq Claudine
(055) 624-7651
53 Rue De landiras
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

La sexualité après bébé

Contenu fourni par:

Après l'accouchement, la maman a souvent besoin d'une période de réadaptation vis-à-vis de son corps et d'elle-même beaucoup plus longue que ce qu'elle pouvait imaginer. Pendant quelques semaines, sa libido est généralement en berne car la prolactine, l'hormone de la lactation, bloque le désir sexuel. Heureusement, la sécrétion de prolactine diminue vite, même quand la maman allaite longtemps.
Si l'accouchement a nécessité une épisiotomie ou des forceps, les rapports peuvent demeurer douloureux pendant un ou deux mois. Sans compter que bébé ne fait pas encore ses nuits et réclame une attention constante dans la journée : même lorsqu'elle ne souffre pas d'un léger baby blues, la maman n'a plus guère d'énergie pour la « bagatelle ». Il faut laisser du temps au corps pour se remettre, mais également aux émotions. Se réapproprier un corps de femme désirante et désirable, après les perturbations de l'accouchement et de la grossesse, n'est pas évident. Passer de l'état d'épouse à celui de mère non plus : certaines femmes demeurent focalisées sur le bébé.
Pour le nouveau père, quand c'est le premier enfant, passer du couple au trio ne va pas de soi non plus : il se sent parfois dépossédé de sa femme, ou de son enfant, ce qui crée des tensions. Il peut être aussi troublé de la voir en mère. Pourtant, il doit se montrer patient et compréhensif. La vie sexuelle du couple retrouvera ainsi toute sa place, et même une dimension nouvelle : ce bébé est aussi un lien supplémentaire.
Conseils :
Les orgasmes aident l'utérus à reprendre sa place. Dans les jours qui suivent l'accouchement, on peut partager du plaisir sans pénétration. Généralement, il faut attendre quinze jours pour reprendre des rapports complets.
Si les rapports sont douloureux, il ne faut surtout pas se forcer, sinon le corps risque de se bloquer durablement par crainte d'avoir mal.
Les grandes lèvres et la vulve regagnent rapidement leur aspect antérieur, mais les muscles entourant le vagin ont plus de difficultés à retrouver leur tonicité. Or les sensations de plaisir sexuel sont très liées à ces muscles. Ne faites surtout pas l'impasse sur les séances de rééducation périnéale !
La chambre à coucher doit rapidement redevenir l'espace privilégié du couple : le bébé doit très vite dormir ailleurs qu'à côté de ses parents. C'est indispensable, même pour le bébé, que ses parents se retrouvent à deux.
Carencé en oestrogènes jusqu'au retour de couches, le vagin peut s'irriter à cause d'une certaine sécheresse. On peut utiliser des crèmes lubrifiantes pour passer ce cap.

Mireille Bonnierbale
Copyright : Jupiter