Le don du sang Bordeaux Gironde

La période estivale est celle de l’insouciance, du relâchement et des vacances. Malheureusement, elle est aussi celle où le manque de sang se fait le plus cruellement sentir. Faisons le point sur ce don qui peut sauver des vies.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Pharmacie De Lestonnat
(055) 642-1044
5 rue cérey
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Brochet-Caussarieu
(055) 648-5043
50 rue ernest Renan
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Fonteneau Chantal
(096) 402-4301
40 allées tourny
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Baysset Dominique
(055) 681-7090
1 place grands Hommes
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Abadie-Gasquin
(055) 681-6019
10 rue paulin
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie De La Croix
(055) 644-2167
160 rue fondaudege
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Cursol Alsace
(055) 691-6370
36 rue cursol
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Tocaven Séverine
(055) 698-0717
91 cours mar Galliéni
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Des Chartrons
(055) 652-6803
16 cours portal
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie D'Arès
(055) 624-2851
36 avenue arès
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Le don du sang

Donner son sang, une mince affaire


Les besoins en produits sanguins évoluent à mesure que la médecine progresse. En effet, plus les techniques s’améliorent, notamment en matière de traitement des cancers, plus les transfusions deviennent fréquentes. De la même manière, la recherche elle aussi a besoin d’échantillons pour mener expériences et analyses. C’est donc une chaîne du progrès qui se met en place. Là où le bât blesse, c’est qu’en amont, le nombre de donneurs ne suit pas le mouvement.

Pourtant, donner son sang est à la fois rapide, efficace et sûr. Que demander de plus ?
Rapide d’abord puisque, en tout et pour tout, un don ne vous prendra qu’une demie heure. Le temps de remplir un questionnaire personnel, de passer l’entretien avec le médecin, de donner votre sang et de prendre une collation. L’entretien médical est plus long lors de votre première visite. Par la suite, il sert uniquement à vérifier le questionnaire. Le don de sang en lui-même dure entre cinq et dix minutes.

Le processus est également des plus efficaces. Le dispositif est très bien rôdé. Vous aurez affaire à des professionnels qui connaissent parfaitement la marche à suivre. Si toutes les conditions ne sont pas réunies, vous ne donnerez pas votre sang. Cela vous évitera de perdre du temps.

Enfin, donner son sang est sans danger. Il est bien évident que vous ne courez aucun risque et que l’ensemble du matériel est à usage unique. De même, on ne vous prélèvera, au maximum, que 470 ml de sang, soit environ 10% de votre masse sanguine. On ne procède jamais à un don de sang sur une personne de moins de 50 kg. Pas plus que sur une personne mineure ou de plus de 65 ans.
Toutes les conditions sont réunies pour assurer la sécurité du receveur. C’est pourquoi on vous demandera de remplir un questionnaire où vous devrez faire le point sur les différentes situations, potentiellement à risques, que vous avez connues (interventions chirurgicales, traitements, piercings…). Suivra un entretien avec un médecin qui vérifiera le questionnaire et le complétera. Lors du don en lui-même, vous serez entre les mains d’infirmières habituées à reconnaître les signes de malaise. Si cela vous arrivait, elles arrêteraient immédiatement la procédure. Une fois le don effectué, vous êtes invité à vous reposer quelques instants et à prendre une collation offerte par le centre de collecte.

Les différents types de don

Le don de sang total, comme son nom l’indique, consiste à prélever une poche de sang sans en séparer les constituants. Ce type de don est le plus rapide et le plus courant. Il est utilisé pour les transfusions sanguines, afin de restaurer la masse sanguine de personnes blessées ou malades. Une femme peut donner son sang trois fois par an, un homme peut le faire cinq fois. Il faut un délai minimum de huit semaines entre chaque don.

Durant un don de plasma, les différents constituants du sang sont séparés. Seul le plasma est prélevé et le reste est réinjecté au donneur. Ce processus est plus long qu’un don total, puisque plus complexe. Il dure environ 1h30. Ce type de don peut s’effectuer jusqu’à 20 fois par an ; un intervalle de deux semaines est nécessaire. Ce don sert notamment au traitement des grands brûlés.

Enfin, le don de plaquettes dure, lui, 2h30 environ et, tout comme le don de plasma, sépare les éléments sanguins. De la même manière, seules les plaquettes sont prélevées. Elles servent à traiter des patients atteints de pathologies affectant leur système immunitaire. Ce don peut s’effectuer cinq fois par an.

M.I.

Lire d'autres articles sur le site de L4M