Le sortage salarial Bordeaux Gironde

Depuis le milieu des années 80, une nouvelle forme de travail a connu un essor important. Dès lors, ce système a séduit plus de 30 000 cadres et quelques 35 000 entreprises « clientes ». De quoi s’agit-il ? Du portage salarial. Une pratique qui va permettre aux entreprises d’ « externaliser » certaines de leurs activités, et des consultants d’exercer leur profession de manière autonome, tout en gardant un statut de salarié.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
B.E.A. Accompagnement
(062) 066-6871
4 rue jean Anouilh
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Coulon Pierre
(097) 155-9705
5 rue menuts
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Au Secours!
(066) 829-0727
39 passage birly
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Moni Jean Francois Jocelyn Regis
(067) 527-1503
129 quai chartrons
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Bregeon Thomas Pierrot
(065) 900-3140
108 cours st Louis
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Agincourt Et Wilkinson D'
(055) 681-6688
13 rue voltaire
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Poupot Yan
(095) 438-0164
17 quai richelieu
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Vivradomicile
(055) 631-3027
28 rue brun
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Jp Goineau
(097) 954-2650
25 cours journu Auber
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Bernard Jacques
(055) 645-8128
1 avenue fontaudin
Pessac, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Le sortage salarial

Définition

Pour définir simplement le Portage Salarial, on peut dire qu’il s’agit d’une relation triangulaire entre la société de portage, une entreprise et un consultant. Ce dernier est salarié de la société de portage et effectue une mission de plus ou moins longue durée pour le compte de l’entreprise cliente.

A qui cela s’adresse-t-il ?

Il y a quatre types de publics concernés. Tout d’abord, les cadres de 35/45 ans, pour qui, ça va être un tremplin pour créer leur entreprise. En second lieu, les femmes de 30/45 ans qui souhaitent pouvoir consacrer plus de temps à leur vie personnelle. Ensuite, les cadres dits « seniors » (âgés de plus de 50 ans), qui par le biais du portage peuvent retrouver une activité professionnelle. Les 18/30 ans qui, ainsi, ont la possibilité de se créer un portefeuille client avant de se lancer dans leur propre entreprise. Mais aussi tous les consultants souhaitant se libérer des contraintes administratives, comptables et fiscales pour se consacrer exclusivement à leur métier. Et les retraités et pré-retraités désirant conserver une activité réduite.

Il est cependant évident que n’importe qui ne peut pas se lancer dans le portage salarial. En effet, il existe certaines conditions indispensables à remplir pour pouvoir être « porté ».

Avoir suffisamment d’expertise
Etre spécialisé sur un secteur d’activité favorable à cette forme de travail
Arriver avec une première mission quasi-signée

Principe de fonctionnement

Shéma Portage

Le processus est donc le suivant :

L’intervenant signe avec la Société de Portage une convention fixant les modalités d’accueil de l’activité de celui-ci.

Il va ensuite prospecter sa clientèle et négocier les termes de son intervention (contenu, planning, rémunération…). Le porté est donc responsable de son rythme d’activité.

Une fois l’intervention entièrement définie et validée par la société de portage, 2 contrats distincts sont établis :
La société de portage signe avec l’entreprise cliente de l’intervenant le « Contrat de Prestation » (ou convention de formation)
L’intervenant signe un « Contrat de Travail » avec la société de portage, qui devient alors son employeur. Ce contrat offre toutes les garanties (période d’essai, cotisations, congés, convention collective…).

Avantages pour le « porté »

Il est autonome et est rémunéré dans un cadre légal, sans avoir à créer sa propre structure juridique.

Il conserve ou acquiert la protection sociale offerte à tous les salariés.

Il a la possibilité d’effectuer simultanément plusieurs missions dans des entreprises différentes.

Des cadres expérimentés peuvent, grâce au système du portage, retrouver une activité salariée.

La société de portage propose généralement des prestations d’accompagnement pour le développement professionnel du consultant : outils de communication, secrétariat, équipements professionnels, hébergement et aides au développement commercial.

Avantages pour l’entreprise cliente

Une flexibilité maximale.

Possibilité de recours à des compétences multidisciplinaires de haut niveau.

Maîtrise des coûts, car,
-La facturation en honoraires est plus souple et moins contraignante qu’en salaire.
-Le portage permet une externalisation des « missions » ou de « projets » ponctuels et pointus vers des spécialistes. Le tout n’étant pas financé par la masse salariale de l’entreprise.
-La mise en œuvre se fait plus rapidement.

C’est la société de portage, employeur du porté, qui se charge de l’ensemble des démarches administratives liées à l’activité.

La rémunération

La mission est facturée auprès de la société d portage qui va prélever environ 50 % du montant, afin de couvrir les différentes charges salariales et les frais de gestion. Le versement du salaire est effectué dès le début de l’activité, sans attendre le premier paiement et les remboursements de frais professionnels sont assurés dans les limites sociales et fiscales.
Néanmoins, si la mission est importante, le porté et la société de portage peuvent se mettre d’accord pour répartir le paiement du salaire sur plusieurs mois, afin d’assurer au porté une entrée d’argent étalée.

Répartition par secteurs d’activité

Répartition des portés

On constate donc que six grands secteurs d’activité rassemblent à eux seuls 88 % des missions.

Le portage n’est pas de l’intérim

On peut confondre portage salarial et intérim, cependant, ce sont là deux formes de travail complètement différentes.

L’intérim donne à une entreprise la possibilité de faire appel à des compétences extérieures, mais qui font partie du cœur de son activité et sont momentanément absentes. Il s’agit donc de pourvoir à des postes opérationnels structurellement nécessaire.
Le portage donne à l’entreprise la possibilité de faire appel à des compétences dont elle n’a pas habituellement la nécessité et ce pour pallier à un besoin momentané. Il s’agit donc de prestations externalisables (audit, conseil, expertise, formation, développement de nouveaux projets…)

Pour l’intérim, la prospection est assurée par l’agence d’intérim qui va négocier les termes des missions qui lui sont confiées et qui va présenter aux clients (entreprises) les « collaborateurs » qui lui semblent qualifiés pour en assurer l’exécution.
Pour le portage, comme nous l’avons vu précédemment, l’action commerciale est à la charge du porté ; la mission est exécutée dans le cadre juridique de la société de portage qu’il a lui-même choisi.

NB : L’intervenant n’a aucun lien de subordination avec l’entreprise cliente.

Liens utiles

Les Syndicats professionnels : une volonté d’organiser la profession

Site de la Fédération Nationale du Portage Salarial – FENPS - www.fenps.org

Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial – SNEPS - www.portagesalarial.org

Le portage en Région Nord
www.external.fr et www.interface.net

Autre site informatif
www.guideduportage.com

P.E.M.

Lire d'autres articles sur le site de L4M