Les métiers de la santé Bordeaux Gironde

Bon pied, bon œil, ils sont toujours présents, aussi bien pour les petits bobos quotidiens que pour les problèmes plus graves. Quelles que soient leurs qualifications, les professionnels de la santé ont pour point commun un dévouement sans faille et un sens de l’écoute à toute épreuve.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Pharmacie Du Tondu
(055) 696-0681
128 boulevard mar Leclerc
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie De Monséjour
(055) 647-0621
93 rue stéhélin
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Fournié
(055) 652-5840
10 place martyrs De La Résistance
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Roumaillac
(055) 696-3031
93 rue françois De Sourdis
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Du Tripode
(055) 698-9306
17 place amélie Raba Léon
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Soumaille Serarl
(055) 691-8430
65 rue mirail
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie De La Medoquine
(055) 698-9698
213 cours mar Galliéni
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Des Chartrons
(055) 652-6803
16 cours portal
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie D'Arès
(055) 624-2851
36 avenue arès
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Pharmacie Frayssinet Rigoux
(055) 608-2821
151 avenue louis Barthou
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Les métiers de la santé

Avec l’allongement de l’espérance de vie, la question sanitaire est de plus en plus importante dans notre société. Ce n’est pas tout de vivre longtemps, encore faut-il vieillir dans les meilleures conditions possibles. Le secteur médical est donc, plus que jamais, en plein essor.

Les médecins généralistes ont un rôle majeur vis-à-vis de leurs patients. Evidemment, leur principale mission est de poser un diagnostic et d’adopter le traitement adéquat ; ils doivent également porter une attention particulière à leur rôle de prévention. Mais, bien souvent, ils sont aussi les confidents et les garants d’un lien social, notamment en milieu rural. Le médecin reste une figure centrale dans la vie de tout un chacun.
Bien que cette voie offre de nombreux débouchés, les étudiants délaissent la médecine généraliste au profit de la spécialisation. En effet, après neuf ans d’études, nombreux sont les généralistes qui ne gagnent que modestement leur vie.
Pour devenir médecin spécialiste (cardiologue, gastro-entérologue, urologue…), il faut compter onze à douze années d’études après le baccalauréat. Les spécialistes travaillent souvent de manière libérale, mais peuvent également être salariés d’un hôpital.

Pour devenir chirurgien, les étudiants en médecine doivent se spécialiser en chirurgie à la fin de leur cursus. Là encore, ils peuvent être salariés d’un établissement hospitalier. Quand ils ne le sont pas, ils sont rémunérés à l’acte.

Les paramédicaux

Le secteur paramédical a le vent en poupe et ce pour plusieurs raisons. D’une part, il offre de réelles possibilités d’embauche à ceux qui se lancent dans cette voie. D’autre part, les métiers proposés sont extrêmement variés et permettent à chacun, selon ses goûts et son profil, de trouver aisément sa place.

En tête de liste du secteur, on trouve les infirmiers. Dans les hôpitaux, ils dispensent les soins et assurent un accompagnement permanent aux patients. Leur formation dure trois ans après le bac, au sein d’un IFSI (institut de formation aux soins infirmiers). Le métier d’infirmier revêt de multiples facettes,notamment parce qu’il permet de travailler dans de nombreux services. De plus, les infirmiers peuvent se spécialiser et devenir, entre autres, infirmiers de bloc opératoire ou infirmiers anesthésistes.
Aux côtés des infirmiers, les aides-soignants ne sont pas en reste. Ils assistent les infirmiers dans leurs tâches, notamment en ce qui concerne le rapport direct aux patients. La fonction comporte moins de responsabilités ; leur formation dure un an.

Les hôpitaux regorgent de possibilités professionnelles. Les brancardiers, par exemple, sont chargés du transport des malades, mais doivent aussi être capables d’apporter les soins d’urgence et savoir rassurer les patients. Les rayons X n’ont pas de secrets pour les manipulateurs radio. Les masseurs kinésithérapeutes peuvent à la fois intervenir pour le soulagement des douleurs ou pour la rééducation des polytraumatisés.
En bref, une profusion de métiers et de véritables besoins font du paramédical un secteur particulièrement attractif. Il est à noter que, même si les femmes restent majoritaires, la proportion d’hommes tend à s’accroître.

Les pharmacies

Après le diagnostic, vient le traitement. Les métiers de la pharmacie constituent donc le dernier maillon de la chaîne sanitaire. Autant dire que leur rôle est pour le moins essentiel. Pour devenir pharmacien, la route est longue. Il faut envisager un cursus en six ans pour un pharmacien d’officine et jusqu’à neuf ans d’études pour exercer en hôpital.

Pour ce qui est des préparateurs en pharmacie, le brevet professionnel se prépare en deux ans, par le biais de l’alternance. Bien que moindres par rapport aux pharmaciens, les responsabilités sont importantes et ces professionnels – en raison des produits qu’ils manipulent – sont engagés pénalement.

En officine, l’activité est au carrefour de plusieurs domaines : la santé, la vente et le conseil. Comme pour toute activité dans ce secteur, l’une des qualités essentielles est de savoir être à l’écoute, pour rendre le meilleur service possible.

M.I.

Lire d'autres articles sur le site de L4M