Migraines, maux de dos, et si c'était votre posture ? Bordeaux Gironde

Garder une bonne posture est important, en particulier pour notre colonne vertébrale. Il existe des posturologues qui peuvent nous conseiller et nous éviter ce mal de dos si répandu.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Loti Bien
(055) 781-4098
249 rue Georges Bonnac
Bordeaux, Gironde
 
LIBRAIRIE PEGASE
(066) 348-3812
13 rue TOULOUSE lautrec
Bordeaux, Gironde
 
Grelier Eloi
(062) 308-4103
72 rue Judaïque
bordeaux, Gironde
 
Bronz et Zen
(055) 681-9987
31 rue saint rémi
bordeaux, Gironde
 
BORDEAUX REFLEXOLOGIE
(066) 119-0706
104 rue berruer
BORDEAUX, Gironde
 
Nature Minérale
05.59.33.48.70.22
53, rue lacornée
bordeaux, Gironde
 
Tessie bien-être
(060) 960-3397
9 rue des bahutiers
Bordeaux, Gironde
 
Gaelle Bien Etre Estheticienne
(068) 980-7030
45 avenue de la Gare
Bordeaux, Gironde
 
Icade-Administration De Biens
(055) 602-2828
77 cours Albret
Bordeaux, Gironde
 
Ecole Traditionnelle de Yoga La Percée de l'Etre
(055) 651-6161
15 rue Palais de l'Ombrière
Bordeaux, Gironde
 

Migraines, maux de dos, et si c'était votre posture ?

Contenu fourni par:

Notre station debout est un défi à la pesanteur. Comme un pendule inversé, nous oscillons autour d’un pivot situé dans les chevilles. Notre corps, merveille d’équilibre, a trois points d’appui : les pieds, les yeux et la mâchoire. « Nous sommes tous un peu de travers, et nous ne nous en portons pas plus mal, explique Sylvie Legendre-Batier, podologue posturologue. Notre corps s’adapte. Il n’est donc pas nécessaire de changer une posture qui fonctionne bien. » Mais, si un seul de ces appuis ne fonctionne pas correctement, la mécanique se dérègle et les problèmes apparaissent.

Vous êtes peut-être dans ce cas, et la posturologie peut sans doute vous aider, si vous avez déjà navigué de praticien en praticien sans avoir trouvé de solution définitive à vos douleurs, si vous souffrez de problèmes chroniques inexpliqués : maux de tête que vous n’arrivez plus à soigner avec des médicaments ; douleurs dorsales ou articulaires que l’ostéopathie n’a pu régler ; douleurs plantaires non résolues après la suppression de durillons ; pertes d’équilibre, entorses à répétition…

Une méthode récente

La posturologie a été développée en France par un médecin du travail, le docteur Pierre-Marie Gagey, dans les années 1980. Constatant, lors de ses consultations, qu’aucune solution durable n’était apportée aux douleurs articulaires, il s’est demandé si elles n’étaient pas la conséquence d’un déséquilibre plutôt que leur cause. Et s’est tourné vers la correction des dysfonctionnements sensoriels de l’oreille interne, de la vision, du contact des mâchoires et des pieds au sol.

En effet, si les informations transmises au système nerveux sont erronées, les commandes musculaires se font mal et certains muscles, en fonctionnant de travers, déstabilisent la posture et le système articulaire, provoquant des douleurs. La posturologie appréhende le corps dans la totalité de ses appuis. Il n’y a pas un métier de posturologue mais des professionnels qui travaillent en réseau, chacun dans leur propre cabinet. Podologue, dentiste ou orthodontiste, ophtalmologue, orthoptiste rééducateur de vue, ostéopathe, ORL : en plus de leur spécialité, ils ont acquis une formation universitaire en posturologie. Si le traitement le nécessite, ils adressent leurs patients à leurs confrères.

Comment découvrir ce qui cloche ? Les causes peuvent être multiples et, comme pour une pelote de laine, il faut savoir tirer sur le bon fil, trouver la bonne entrée au problème. Vous souffrez de migraines récurrentes ? Un ophtalmologue ou un ostéopathe qui, au bout de trois séances, n’aura pas amélioré la situation peut vous envoyer faire un bilan postural chez un podologue posturologue. Quel que soit le dysfonctionnement suspecté, ce professionnel, contrairement aux autres spécialistes de la posturologie, possède tous les outils nécessaires pour trouver, des pieds à la tête, l’origine du problème et savoir ensuite à qui adresser son patient.

Le bilan postural

Dans son cabinet, pas de machines barbares, le fil à plomb tient la vedette. Le patient est en sous-vêtements et le spécialiste observe comment il se tient debout. Puis il mesure au fil à plomb, de face et de profil, chaque segment du corps : pieds, jambes, bassin, épaules… Il recueille ensuite les empreintes plantaires du patient grâce à un tampon encreur. Cette technique, indispensable pour prescrire d’éventuelles semelles, indique avec précision les appuis des pieds. Elle permet aussi de détecter l’existence de tensions.

Cliquez ici pour lire la suite de l'articles sur le site de Psychologies.com