Oser demander une augmentation Bordeaux Gironde

Si l'augmentation du salaire suit généralement une évolution de carrière et de poste, il peut être opportun de prendre les devants et de faire reconnaître son travail et ses résultats. Surtout si les objectifs sont atteints...

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
B.E.A. Accompagnement
(062) 066-6871
4 rue jean Anouilh
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Poupot Yan
(095) 438-0164
17 quai richelieu
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Vivradomicile
(055) 631-3027
28 rue brun
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Bregeon Thomas Pierrot
(065) 900-3140
108 cours st Louis
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Jp Goineau
(097) 954-2650
25 cours journu Auber
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Agincourt Et Wilkinson D'
(055) 681-6688
13 rue voltaire
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Coulon Pierre
(097) 155-9705
5 rue menuts
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Au Secours!
(066) 829-0727
39 passage birly
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Moni Jean Francois Jocelyn Regis
(067) 527-1503
129 quai chartrons
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Expertises Maritimes Du Sud-Ouest
(055) 636-0879
143 avenue noès
Pessac, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Oser demander une augmentation

Contenu fourni par:

« Cela fait deux ans que je n’ai pas été augmentée. Pourtant je n’ai pas démérité. En 2005, je n’avais qu’un an d’ancienneté. En 2006, les résultats de l’entreprise n’étaient pas bons, et il a été annoncé que personne ne serait augmenté. J’ai appris que certaines personnes avaient néanmoins obtenu gain de cause. Je me sens frustrée, niée, au bord de la démission Je vais demander des explications à mon boss », explique Valentine, 36 ans, contrôleur de gestion à l’international.

Décryptage
La colère de Valentine est parfaitement compréhensible et légitime. L’entreprise est en faute car elle ne fixe pas clairement les règles de rémunération ni de progression,. Mais la colère n’aide pas à négocier. De plus en tant que femme, il sera facile de la cataloguer comme « hystérique » et insatisfaite chronique. Son patron va voir débarquer quelqu’un qui demande réparation d’un préjudice, et qui se sent déjà coupable de « réclamer ».

Valentine doit prendre le temps de réfléchir à pourquoi cette situation la touche tant. En « réclamant », elle va être renvoyée à la dépendance qu’elle avait vis-à-vis de ses parents, et également à la logique récompense / punition. Car Valentine pense que l’augmentation devrait récompenser son mérite et légitimer son existence (dans l’entreprise). Elle est victime d’une confusion courante : l’idée que notre valeur est déterminée et mesurée par notre salaire.

Les solutions
Bien comprendre que toute activité rémunérée, n’est pas une vente de soi. Ce n’est pas vous que l’entreprise achète, mais le résultat de votre travail, qu’elle revend avec marge à ses propres clients. Cela permet de prendre une distance avec ses affects.

Obtenir un rendez-vous
Préparer l’entretien avec des faits précis, qui permettront de garder une attitude calme : réalisations, objectifs, réussites, et liste des bonnes raisons d’être augmenté.
Ne pas récriminer « une telle a été augmentée et pas moi », mais demander quelles sont les règles du jeu, s’il est possible d’être augmenté à ce poste, et si oui, comment doit-on s’y prendre.
Dire clairement : « Je souhaite gagner plus » ET « je trouve que je mérite de gagner plus ». Et pas « je vaux tant », ce qui est perçu comme de la prétention. En cas de réponse négative, négocier autre chose : prime, bonus, une formation, du temps…

Cliquez ici pour lire la suite de l'articles sur le site de Psychologies.com