Spécial fêtes : manger sans prendre un kilo Bordeaux Gironde

Les fêtes de fin d'année arrivent souvent avec l'angoisse de prendre ou de reprendre les kilos qu'on avait eu du mal à éliminer. Comme Noël doit rimer avec plaisir de bien manger, nos conseils pour en profiter sans trop se priver.

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Rassat Pascale
(055) 632-0872
204 Rue Benauge
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Centre Esthetique Laser
(055) 679-1454
23 Rue Vital Carles
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Frebout Francine
(055) 691-6320
20 rue Jules Steeg
Bordeaux, Gironde
Specialite
Diététicien
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Diane Institut Diane
(055) 754-0300
4 rue Louis Mondaut
Cenon, Gironde
Specialite
Diététicien
Voir la fiche complète
Cliquez ici

Données fournies par:
Gatineaud Marie- Emmanuelle
(055) 608-6093
38 Rue Paul Bert
Le Bouscat, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Andreani Ursula
(068) 190-7467
330 Rue Pasteur
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Coy Florence
(055) 612-0099
2 Rue Alfred Grimal
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Frebout Francine Dieteticienne
(055) 691-6320
20 Rue Jules Steeg
Bordeaux, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Verliac-Salis Florence
(055) 754-0300
4 Rue Louis Mondaut
Cenon, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Fuzeau Philippe
(055) 697-3828
49 Avenue Montesquieu
Merignac, Gironde
Specialite
Nutritionnistes

Données fournies par:
Données fournies par:

Spécial fêtes : manger sans prendre un kilo

Contenu fourni par:

Sans s'imposer un régime forcé avant les festivités, on veille toujours à manger trois fois par jour et bien équilibré à l'approche des grands repas. On évite aussi de se laisser aller trop tôt sur le chocolat et ses amis.

On ne se prive systématiquement. Surtout si c'est pour se rattraper au prochain festin. Si le choix s'avère trop difficile dans un large menu, on mange de tout une fois en petites quantités.

C'est une évidence, mieux vaut reprendre des légumes et des crustacés que de se laisser aller sur le foie gras et les marrons glacés. Le plus important reste de déguster, d'une part pour se faire plaisir, et surtout, pour ne pas encore se dire que l'on a trop mangé.

L'apéritif est un moment clé. On remplace les cacahuètes et les biscuits salés par des crevettes, des crudités ou des toasts au pain complet.

Un plat ne rime pas forcément avec un verre de vin. Là aussi, il s'agit de goûter et d'apprécier. Surtout que l'alcool n'est pas là pour nous désaltérer. On se réserve donc pour un verre à l'apéritif, deux petits verres de vin pendant le repas et uniquement de l'eau quand on a soif.

Au dessert, on préfère les fruits exotiques et la bûche glacée, certes moins originales, mais en tout cas moins caloriques que la crème au beurre des bûches pâtissières traditionnelles.

Une fois le repas terminé, rien de tel qu'une ballade pour prendre l'air et mieux digérer.

Et enfin les fêtes passées, on ne saute pas de repas avec en imaginant éliminer les excès déjà commis. On mise plutôt sur beaucoup d'eau, du thé, des soupes et des aliments maigres comme le poulet, le poisson, les crudités, les fruits et les laitages de type yaourt nature ou fromage blanc léger.

Par Aurélia Scheyé