Un anti-âge peut-être mais à quel âge ? Bordeaux Gironde

"Anti-âge". L’appellation a tout d’un non-sens. Comme s’il suffisait de quelques gouttes d’un produit magique pour modifier son état civil. Or ce n’est pas de ce tour de passe-passe dont on rêve, mais d’un soin qui adoucirait simplement le passage du temps. Un « assume-âge », en somme !

Entreprises Locales

Pour toutes informations relatives à cette page, contactez toutlocal.fr.
Arès Beauté
(055) 722-0805
389 avenue arès
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Jade S Nails
(055) 694-7049
67 cours pasteur
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Institut Carnauba
(055) 778-3136
23 rue castéja
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Claire Esthétique
(055) 608-7562
90 Bis avenue eysines
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Simone Mahler
(055) 608-3811
113 rue vélodrome
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Epil Story
(055) 722-9354
94 boulevard prés Wilson
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Christie Beauté
(055) 795-6564
64 cours somme
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Mélody
(055) 693-1516
33 rue despujols
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Symael
(055) 777-6030
14 rue montesquieu
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Aur Image
(066) 208-7794
3 rue ducau
Bordeaux, Gironde

Données fournies par:
Données fournies par:

Un anti-âge peut-être mais à quel âge ?

Contenu fourni par:


Car si nous sommes bien conscientes que ce qui fait avant tout rayonner une vie et un visage c’est une lumière intérieure, nous reconnaissons aussi qu’il n’est pas toujours facile d’admettre de voir disparaître progressivement celle que l’on a été. Pour celles qui ne l’acceptent pas, et se refusent à l’idée d’une intervention chirurgicale, il existe aujourd’hui des produits qui s’attaquent aux marques du vieillissement : rides, ridules, perte de fermeté et de densité, etc.
Quand doit-on « sauter » le pas ? C’est la grande question. Il faut avouer que les discours sophistiqués et techniques des marques ne nous facilitent pas la tâche. Sans compter que les attentes et les besoins diffèrent d’une femme à l’autre. Certaines sont gênées par leurs rides, d’autres se soucient davantage de l’éclat de leur peau ou de la perte de fermeté. Il faut également faire la distinction entre âge cutané (l’aspect de notre peau) et âge biologique (celui de notre carte d’identité). Nous connaissons toutes des femmes de 50 ans à la peau étonnamment lisse et d’autres d’à peine 30 ans déjà marquées.
C’est injuste, mais nous ne sommes pas égales face au vieillissement, qui dépend du vécu et du patrimoine génétique de chacun. Cela étant, on distingue quand même cinq étapes majeures dans la vie d’une femme.

A 20 ans

Ce qui change : pas grand-chose, même si « l’on constate que les jeunes femmes achètent leur premier soin anti-âge de plus en plus tôt, dès 20 ans », note Véronique Delvigne, responsable scientifique chez Lancôme. C’est à cet âge-là que les bons réflexes s’installent en adoptant, pour toujours, une hygiène rigoureuse (on nettoie sa peau matin et soir !). Mais, jusqu’à 30 ans, une crème hydratante suffit. La peau se régénère toute seule et contient assez de collagène pour rester tendue. Si vous habituez votre peau à un produit trop puissant, vous risquez d’être entraînée dans la spirale du « toujours plus ». Vos cellules deviendront paresseuses et réclameront des stimulations de plus en plus fortes.
Ce que vous pouvez faire : appliquez chaque matin un soin hydratant adapté à votre type de peau. Privilégiez les formules bio, bien assimilées. La crème de nuit est superflue. Vers 25 ans, commencez à utiliser un soin contour des yeux : en général, les premières rides se manifestent sur cette zone.

A 30 ans

Ce qui change : les scientifiques sont tous d’accord, la trentaine marque un cap. « A partir de 30 ans, la peau commence à subir des modifications. Le métabolisme ralentit, le renouvellement des cellules est moins actif, la production de collagène diminue », explique Frédéric Bonté, directeur de la communication scientifique chez LVMH Recherche. Les premières rides sont des rides d’expression et de déshydratation. Fines et superficielles, elles ne font qu’effleurer la surface cutanée.
Ce que vous pouvez faire : si votre peau est peu marquée, utilisez une crème anti-âge « premières rides » en cure, deux fois par an, à l’automne et au printemps (matin et soir), en alternance avec votre soin habituel. Jusqu’à 40 ans, le soin essentiel demeure la crème de jour qui protège des agressions extérieures : on ne sort pas toute nue ! Si votre peau est plus marquée, utilisez un soin anti-âge en continu, matin et soir. Prenez l’habitude d’étirer votre crème sur le cou.

Cliquez ici pour lire la suite de l'articles sur le site de Psychologies.com